PRIÈRE EN RÉPARATION À JÉSUS-EUCHARISTIE

ecce panis angelicum
Lors de la messe de clôture du voyage du pape François aux Philippines, la distribution de la Sainte Communion a donné lieu à des scènes indignes, les saintes hosties passant de main en main par-dessus la tête des fidèles, exactement comme lors d’une distribution du dernier gadget à la mode lors du passage de la caravane du Tour de France.

Nous savons que la Congrégation pour le Culte divin a dans ses tiroirs un texte portant précisément sur la distribution de la Sainte Communion lors des messes pour une foule de fidèles. En attendant qu’il soit publié, nous proposons à nos lecteurs une prière de réparation pour les outrages commis envers le corps eucharistique du Christ que Mgr Athanasius Schneider considère à juste titre être « ce qu’il y a de plus faible, de plus démuni et de plus pauvre au sein de l’Église » (1). Cette prière, les litanies de la Sainte Hostie, est précisément extraite de l’édition française du précieux opuscule de l’évêque auxiliaire de Sainte-Marie-d’Astana.  Lire la suite

Advertisements

Préface du cardinal Llovera: «la célébration de la forme extraordinaire devrait être normale»

Son Éminence, le cardinal Cañizares Llovera en cappa magna

Son Éminence, le cardinal Cañizares Llovera en cappa magna avec l’ICRSP

L’excellent site web Paix liturgique a traduit et publié une partie de la préface du cardinal Cañizares Llovera d’une thèse en droit canonique du Père espagnol Alberto Soria Jiménez, osb. Le cardinal Llovera y décrit une interprétation large et riche du Motu proprio Summorum pontificum de 2007. Ce dernier est le préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements.

Nous ne pouvons que nous réjouir d’un tel appui et d’une telle compréhension large de l’émancipation de la messe traditionnelle. Plus qu’un privilège accordé à une minorité en voie de disparition et de cette mentalité d’indult, il est important que l’idée d’une forme vivante (dite extraordinaire) du rite romain trouve un appui de taille au sein de la Curie et semble se normaliser, bien qu’encore mal vue. Cela est sans doute un pas de plus vers une normalisation de cette compréhension voulue par Benoît XVI, normalisation d’autant plus importante que la formule de rite romain selon deux formes doit cesser d’être appréhendée comme une exception, une extravagance passagère et incertaine soumise au bon-vouloir des sensibilités papales en matières liturgiques. Non, la forme extraordinaire a droit de cité et sa «célébration devrait être normale», sans aucune encombre.

Nous présentons ici un (long) extrait tiré de l’original publié sur le site de Paix liturgique: Lire la suite

Un «liturgiste» du diocèse de Brentwood appelle à la désobéissance

Nouvelle traduction du missel romain

Nouvelle traduction du missel romain

L’abbé Michael J. Butler, président de la commission diocésaine pour la liturgie du diocèse de Brentwood en Angleterre a envoyé une lettre au quotidien britannique ultra-libéral The Tablet appelant à la désobéissance quant à l’utilisation de la nouvelle traduction du missel anglais. Le traduction en anglais du missel de la messe selon la forme ordinaire du rite romain avait été corrigée pour coller plus avec l’original en latin. Cette traduction fut introduite dans le monde anglophone en 2011.

Voici quelques extraits de la lettre de l’abbé Butler tirée d’une copie de sa lettre:

« »Vernaculaire », donc ne veut pas dire choisir une variété académique ou érudite d’anglais. Je crois qu’il serait plus proche de la réalité d’utiliser l’anglais que nous avons appris sur les genoux de nos mères plutôt que de l’anglais de haute voltige, au vocabulaire latinisant dont la nouvelle traduction du missel est malheureusement frappée. 

[…]  Lire la suite