Avancée de la messe traditionnelle dans le diocèse de Dunkeld en Écosse

DSC_04481

Mgr Stephen Robson, évêque de Dunkeld en Écosse, a annoncé la célébration d’une messe traditionnelle à la mi-mars. Mgr Robson fut nommé évêque de l’endroit le 11 décembre 2013 par le pape François.

Dès son arrivée, un groupe d’une soixantaine de personne a pétitionné pour obtenir la célébration régulière de la messe selon la forme extraordinaire. L’Évêque en prit note et invita un prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint Pierre (FSSP) à venir célébrer la messe traditionnelle un dimanche durant le Carême. Si le groupe est stable, la messe latine traditionnelle sera offerte de manière régulière.  Lire la suite

Le diocèse de Chicoutimi réagit à l’annonce d’une messe traditionnelle célébrée par la FSSPX

Mgr André Rivest, évêque de Chicoutimi

Mgr André Rivest, évêque de Chicoutimi

Mgr André Rivest, évêque du diocèse de Chicoutimi, au Québec, a réagi à l’annonce de la célébration d’une messe traditionnelle par un prêtre de la FSSPX dans le territoire de son Diocèse. Mgr Rivest rappelle dans son communiqué des faits selon un arrangement qui se veut désapprobateur.

L’évêque de Chicoutimi souhaite mettre en lumière sa désapprobation de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) qu’il qualifie comme étant en état de «schisme sacramentel» et comme n’étant «pas en communion avec l’Église catholique». Ces qualifications sont absurdes ne serait-ce de part les égards que Rome a eus envers la FSSPX, la célébration de la messe traditionnelle en des lieux spirituels importants par des prêtres de la FSSPX (sanctuaire de Lourdes, National Shrine aux États-Unis, la basilique Saint-Pierre de Rome), etc. Nous ne réfuterons pas ici les allégations de schisme, allégations qui ont été réfutées par d’autres ici et ici.

Néanmoins, ce que l’évêque de Chicoutimi ne mentionne pas c’est sa tiédeur à appliquer avec générosité le motu proprio Summorum pontificum de 2007 libéralisant la messe traditionnelle. Mgr Rivest s’est opposé à une pétition demandant la célébration du rite ancien. Il plaça ainsi les fidèles attachés au rite ancien dans une position pastorale injuste et difficile. Son orientation de fermeture envers l’ancienne messe est clairement contraire à la volonté du Saint-Père de rejoindre les «périphéries».

Voici la communication du Diocèse en son entièreté: Lire la suite

Communiqué concernant le pèlerinage Summorum Pontificum de 2015

Procession lors du pèlerinage Summorum Pontificum en octobre dernier Photo de François Pierre-Louis

Procession solennelle lors du pèlerinage Summorum Pontificum en octobre dernier
Photo de François Pierre-Louis

[NDLR: Voici un communiqué du CISP que nous relayons à nos lecteurs. Prions pour le succès de cet événement. Nous vous invitons aussi à partager l’horaire de ce grand pèlerinage.]

Communiqué du Cœtus Internationalis Summorum Pontificum

11 janvier 2015, en la fête de la Sainte Famille
 
22-25 octobre 2015
Le peuple Summorum Pontificum à Rome pour le synode de la famille
 
La quatrième année du pèlerinage du peuple Summorum Pontificum à Rome se tiendra du jeudi 22 au dimanche 25 octobre 2015. Le pèlerinage s’ouvrira comme chaque année par des vêpres pontificales en l’église de la paroisse personnelle de la Trinité des Pèlerins et se terminera par la célébration en la même église de la fête du Christ-Roi le dimanche 25 octobre 2015.
Cette année, le pèlerinage coïncidera avec la clôture du Synode sur la Famille et les prières des pèlerins s’élèveront tout particulièrement pour que l’Église place de nouveau nos « petites églises domestiques » (Familiaris Consortio, 51) sous la protection et la conduite de la sainte famille de Nazareth, modèle de vie conjugale, d’éducation et de sanctification, afin que les nouvelles générations de familles catholiques soient le levain de la nouvelle évangélisation.

Lire la suite

Sermon du cardinal Burke lors du pèlerinage Summorum Pontificum maintenant disponible en français

Photo de Chris Owens

Photo de Chris Owens

Grâce à une traduction de Paix Liturgique, le sermon de Son Éminence, M. le cardinal Raymond Burke est maintenant disponible pour l’édification des fidèles. Ce sermon éminemment et authentiquement pastoral, nous rappelle le caractère pèlerin de notre vie, notre vraie finalité et nos vrais compagnons.

La messe latine traditionnelle, la sainte et glorieuse Mère de Dieu et le banquet céleste du Ciel sont d’autant de moyens, d’auxiliaires et de consolations pour que «nous [courions] avec endurance l’épreuve qui nous est proposée» (Hébreux 12:1b).

Voici le texte de la traduction de Paix Liturgique: Lire la suite

Le cardinal Sarah va recevoir le clergé du pèlerinage Summorum Pontificum

pele

M. l’abbé Claude Barthe, aumônier du pèlerinage Summorum Pontificum (cette année du 23-26 octobre), a déclaré que le cardinal Robert Sarah, président du Conseil pontifical Cor Unum, rencontrera le clergé du pèlerinage à midi le 24 octobre. M. le Cardinal expliquera la mission du Conseil et l’aide qu’il apporte aux chrétiens du Moyen-Orient.

Pour en savoir plus, consultez le site du pèlerinage Summorum Pontificum.

Que signifie vraiment l’opposition à la messe traditionnelle?

Ordination de prêtres dédiés à la messe traditionnelle par Mgr Aillet, le 28 juin 2014.

Ordination de prêtres dédiés à la messe traditionnelle par Mgr Aillet, le 28 juin 2014.

[Par M. Peter Kwasniewski]

Dans le monde post-Summorum, le rite romain ancien ne peut plus être considéré comme étant interdit, dubitatif, marginal ou obsolète. Il jouit d’un droit de cité égal avec le nouveau rite; deux formes du rite romain – l’une appelée Ordinaire, car récemment promulguée et la plus utilisée et l’autre, Extraordinaire, l’usus antiquior, digne de respect pour son usage vénérable – et dont l’une ou l’autre peut être célébré librement par n’importe quel prêtre du rite romain, sans aucune permission spéciale. L’on pourrait penser que comme geste de réconciliation au cœur de l’Église les deux formes pourraient s’épanouir côte à côte et que les catholiques auraient partout le privilège d’assister à ces deux formes offertes avec révérence et beauté.

Mais ceci est encore très loin de la réalité et, malheureusement, il y a encore beaucoup trop d’évêques et de prêtres qui s’opposent à la messe traditionnelle, l’enchaînent de lourdes conditions ou recourent à des jeux de pouvoir pour s’assurer que ses partisans soient bien avertis et punis pour leur imprudent attachement à notre héritage catholique.

Alors que nous commémorons aujourd’hui le septième anniversaire de l’implémentation de Summorum Pontificum, dont les provisions entrèrent en vigueur le 14 septembre 2007, les considérations de Joseph Ratzinger sur le sens qu’il donne à l’opposition à la messe traditionnelle sont édifiantes et donnent à réfléchir. Que laisse entendre l’opposition de certains envers cette Messe, ceux qui la célèbre ou ceux qui la chérissent comme forme de prière à laquelle ils sont attachés?  Lire la suite

Le triomphe improbable de la messe traditionnelle

221_CAMPION_MISSAL_preview[Par M. Jeff Ostrowski]

«Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, –oracle de Yahweh. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées.»

Isaïe 55 : 8-9 (Bible Crampon)

Les mots d’Isaïe sont très à point en ce qui concerne les discussions à propos du stupéfiant triomphe de la messe traditionnelle. Considérez la citation suivante du Père Brian W. Harrison. Bien que je ne sois pas toujours d’accord avec le Père Harrison, ses connaissances liturgiques ne sont remises en question par aucune personne sérieuse; malgré cela, voici ce qu’il écrivit le 26 mars 1995 :

«Évidemment, ce que tous les traditionalistes veulent vraiment c’est la complète égalité du statut de la vieille messe aux côtés du nouveau rite. Mais ceci, il me semble, est un rêve utopique. Cela n’arrivera tout simplement pas. Déjà, l’homme à la tête de la commission Ecclesia Dei, le cardinal Innocenti, a clairement signifié que selon lui les présents arrangements permettant l’ancienne messe ne devraient être considérés que comme temporaires avec en vue une “intégration” des catholiques traditionnalistes au sein du culte mainstream selon le rite romain latin – c’est-à-dire la pleine acceptation de la messe de Paul VI. Pas un seul des cardinaux avec une chance de devenir pape lors du prochain conclave n’a laissé croire à aucun moment qu’il accorderait la pleine égalité à la messe préconciliaire et, bien sûr, toute résolution en ce sens sera assurément impossible à implanter; cela provoquerait une rébellion au sein de la majorité des évêques du monde…»

Qui pourrait oublier les mots du Père Réginald Foster, un prêtre qui travailla pour quatre papes? Le 28 janvier 2007, quelques mois avant la promulgation de Summorum pontificum, le Père Foster déclara catégoriquement[i] que le pape Benoît XVI n’irait pas en ce sens : Lire la suite