Première messe traditionnelle dans le diocèse de Chicoutimi pour le mouvement Tradition Saguenay

messe saguenay

Célébration de la messe ancienne Photo: Journal de Montréal


Ce dimanche 15 février 2015, entre 25 et 30 personnes se sont réunies pour célébrer la messe du missel de saint Jean XXIII dans un hôtel de Saguenay. La messe fut organisée par le mouvement Tradition Saguenay, une organisation semble-t-il laïque qui tente d’établir une célébration régulière de la messe selon l’ancien rite. Un prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), M. l’abbé Pierre Roy, est venu administrer les sacrements.  Lire la suite

Advertisements

Le diocèse de Chicoutimi réagit à l’annonce d’une messe traditionnelle célébrée par la FSSPX

Mgr André Rivest, évêque de Chicoutimi

Mgr André Rivest, évêque de Chicoutimi

Mgr André Rivest, évêque du diocèse de Chicoutimi, au Québec, a réagi à l’annonce de la célébration d’une messe traditionnelle par un prêtre de la FSSPX dans le territoire de son Diocèse. Mgr Rivest rappelle dans son communiqué des faits selon un arrangement qui se veut désapprobateur.

L’évêque de Chicoutimi souhaite mettre en lumière sa désapprobation de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) qu’il qualifie comme étant en état de «schisme sacramentel» et comme n’étant «pas en communion avec l’Église catholique». Ces qualifications sont absurdes ne serait-ce de part les égards que Rome a eus envers la FSSPX, la célébration de la messe traditionnelle en des lieux spirituels importants par des prêtres de la FSSPX (sanctuaire de Lourdes, National Shrine aux États-Unis, la basilique Saint-Pierre de Rome), etc. Nous ne réfuterons pas ici les allégations de schisme, allégations qui ont été réfutées par d’autres ici et ici.

Néanmoins, ce que l’évêque de Chicoutimi ne mentionne pas c’est sa tiédeur à appliquer avec générosité le motu proprio Summorum pontificum de 2007 libéralisant la messe traditionnelle. Mgr Rivest s’est opposé à une pétition demandant la célébration du rite ancien. Il plaça ainsi les fidèles attachés au rite ancien dans une position pastorale injuste et difficile. Son orientation de fermeture envers l’ancienne messe est clairement contraire à la volonté du Saint-Père de rejoindre les «périphéries».

Voici la communication du Diocèse en son entièreté: Lire la suite