La faute aux tradis ? Mgr Gänswein met les choses au point

Mgr Georg Gänswein

Mgr Georg Gänswein

[Guillaume Luyt en collaboration avec NR]

Interrogé par le supplément religieux du quotidien allemand Die Zeit, Mgr Gänswein, Préfet de la Maison pontificale et secrétaire du pape émérite, renvoie le journaliste dans les cordes quand il s’agit de faire des « traditionalistes » les adversaires de François. Voici un passage tiré d’une traduction anglaise de l’entrevue: Lire la suite

Advertisements

Que signifie vraiment l’opposition à la messe traditionnelle?

Ordination de prêtres dédiés à la messe traditionnelle par Mgr Aillet, le 28 juin 2014.

Ordination de prêtres dédiés à la messe traditionnelle par Mgr Aillet, le 28 juin 2014.

[Par M. Peter Kwasniewski]

Dans le monde post-Summorum, le rite romain ancien ne peut plus être considéré comme étant interdit, dubitatif, marginal ou obsolète. Il jouit d’un droit de cité égal avec le nouveau rite; deux formes du rite romain – l’une appelée Ordinaire, car récemment promulguée et la plus utilisée et l’autre, Extraordinaire, l’usus antiquior, digne de respect pour son usage vénérable – et dont l’une ou l’autre peut être célébré librement par n’importe quel prêtre du rite romain, sans aucune permission spéciale. L’on pourrait penser que comme geste de réconciliation au cœur de l’Église les deux formes pourraient s’épanouir côte à côte et que les catholiques auraient partout le privilège d’assister à ces deux formes offertes avec révérence et beauté.

Mais ceci est encore très loin de la réalité et, malheureusement, il y a encore beaucoup trop d’évêques et de prêtres qui s’opposent à la messe traditionnelle, l’enchaînent de lourdes conditions ou recourent à des jeux de pouvoir pour s’assurer que ses partisans soient bien avertis et punis pour leur imprudent attachement à notre héritage catholique.

Alors que nous commémorons aujourd’hui le septième anniversaire de l’implémentation de Summorum Pontificum, dont les provisions entrèrent en vigueur le 14 septembre 2007, les considérations de Joseph Ratzinger sur le sens qu’il donne à l’opposition à la messe traditionnelle sont édifiantes et donnent à réfléchir. Que laisse entendre l’opposition de certains envers cette Messe, ceux qui la célèbre ou ceux qui la chérissent comme forme de prière à laquelle ils sont attachés?  Lire la suite

EXCLUSIF : Benoît XVI reçoît Juventutem et salue le peuple Summorum Pontificum

220px-LogoJuventutem

[De notre correspondant à Rome, Guillaume Luyt]

Ce lundi 1er septembre 2014, le pape émérite a reçu en fin de journée Cosimo Marti, cofondateur et trésorier de la fédération internationale Juventutem, accompagné de Giuseppe Capoccia, délégué général du pèlerinage « Populus Summorum Pontificum ».

C’est en juillet de cette année, en coïncidence avec le septième anniversaire du motu proprio Summorum Pontificum du 7 juillet 2007, que Cosimo Marti a reçu, via la nonciature apostolique à Berne – le siège de Juventutem est en Suisse –, un courrier qu’il n’attendait plus. Comme de très nombreux catholiques, il avait en effet demandé, sans succès, une audience à Benoît XVI avant que celui-ci ne renonce à l’exercice de la papauté.

Une fois le retrait du Saint-Père effectif, il avait considéré sa requête comme archivée et l’avait oubliée.

Quelle surprise pour lui alors que ce courrier de Mgr Gänswein l’invitant à rencontrer le pape émérite en sa retraite vaticane !  Lire la suite

À la défense du pape Benoît XVI et de la messe traditionnelle

well-done

Un des plus grands héritages de Benoît XVI fut l’émancipation de la messe traditionnelle et ainsi la restauration de la beauté au monde entier

[Par M. Michael Brendan Dougherty]

Il y a douze étés, j’entrai dans une petite église poussiéreuse dans un quartier polonais à Poughkeepsie, New York, que les Polonais avaient abandonné il y a très longtemps. C’était à environ 45 minutes de voiture de chez moi. Le vieil maître-autel en bois et le sanctuaire dans lequel il se trouvait n’avaient pas été rénovés, car étant classés trop historiquement importants par l’état de New York, pour endurer les changements à la mode dans les années 60, 70 et 80 en architecture ecclésiastique. Les gens de la place étaient un groupe hargneux, endurcis par les années de luttes entre leurs propres évêques et leurs prêtres. Certains furent rendus saints par ces luttes. D’autres étaient des conspirationnistes grognons. Quelques uns semblaient être au-dessus de tout cela. Je regardai les femmes, jeunes et vieilles, ajuster leurs mantilles sur leurs têtes et prier sotto voce. Je m’émerveillai au pieux silence des enfants. Quelques amateurs entonnèrent les chants grégoriens du jour alors que le prêtre offrit silencieusement et efficacement la vielle messe latine.

Il y a sept ans de cela cette semaine, le pape Benoît XVI m’offrait le soulagement de ma vie. Il déclara que ce que nous faisions était légal. Il affirma ce que nous nous disions alors que l’on nous chassait de cette paroisse, que cette forme du culte n’avait jamais été abolie et qu’elle ne devrait jamais l’être.  En cette date très annonciatrice du 7 juillet 2007 [07/07/07], Benoît XVI promulgua le document de Summorum pontificum qui émancipait cette Messe. En faisant cela, il établissait son héritage en tant que brave pape. Il rendit aussi un grand service à la culture et aux arts, au monde entier – même aux non-croyants.

Pourquoi cela importe-t-il aux non-croyants? Parce que la beauté est importante pour tous. En 1971, Agatha Christie, une non-catholique, était tellement effarée de la disparition de la messe traditionnelle et de l’effet que cela aurait sur la culture britannique qu’elle signa une pétition au pape Paul VI pour garder cette messe vivante. Un extrait de la pétition se lisait comme suit :  Lire la suite

Premier anniversaire du pontificat du Pape François: brèves remarques

S.S. le Pape François

S.S. le Pape François

Devant la panoplie de commentaires, d’analyses et, dépendant des camps, de panégyriques à propos de la première année de S.S. François, Notions romaines a choisi de ne faire que quelques brèves et sobres observations.

En effet, un an dans un pontificat ne signifie que bien peu de chose. Les médias se targuent d’avancées incroyables au sein de l’Église, mais vivent-ils seulement la réalité de celle-ci ou se fient-ils sur leurs correspondants au Vatican, qui se gavent d’impressions, de postures de discours, entre deux cafés sur une terrasse romaine pluriséculaire?  Lire la suite

M. Sandy Sites, diacre, se moque de S.S. Benoît XVI pendant une «homélie»

M. Sandy Sites, diacre de la paroisse Bon-Pasteur, archidiocèse de Milwaukee

M. Sandy Sites, diacre de la paroisse Bon-Pasteur, archidiocèse de Milwaukee

Comme rapporté par Creative Minority Report ici, dans une homélie, le diacre Sandy Sites de l’archidiocèse de Milwaukee aux États-Unis, a moqué le choix du Pape Benoît XVI de porter des souliers papaux rouges. M. Sites est le «directeur paroissial», qui selon le site internet de la paroisse Bon-Pasteur, est identique en tout à un rôle de curé sauf en ce qui à trait aux qualités propres au sacerdoce.

Dans son sermon le diacre moque Benoît XVI et met en exergue son soi-disant matérialisme avec la «pauvreté» de Jésus. Voici un extrait de ce que dit le diacre dans son homélie: Lire la suite

Le Pape François et la FSSPX: une opportunité

[Par M. Patrick Archbold]

À cette heure-ci, probablement que plusieurs d’entre vous avez vu la vidéo de Tony Palmer la semaine dernière qui était si excitante pour plusieurs.

Lors d’une conférence protestante, Tony Palmer, un prêtre anglican, a présenté de son iPhone une vidéo de salutations du Pape François. Le sujet de la présentation et de l’enregistrement du Pape François était l’unité des chrétiens.  Lire la suite