Première messe traditionnelle dans le diocèse de Chicoutimi pour le mouvement Tradition Saguenay

messe saguenay

Célébration de la messe ancienne Photo: Journal de Montréal


Ce dimanche 15 février 2015, entre 25 et 30 personnes se sont réunies pour célébrer la messe du missel de saint Jean XXIII dans un hôtel de Saguenay. La messe fut organisée par le mouvement Tradition Saguenay, une organisation semble-t-il laïque qui tente d’établir une célébration régulière de la messe selon l’ancien rite. Un prêtre de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), M. l’abbé Pierre Roy, est venu administrer les sacrements. 

L’évêque de l’endroit, Mgr André Rivest, s’était opposé à la célébration de cette messe de même qu’à toute application du motu proprio Summorum pontificum du pape Benoît XVI dans son Diocèse allant ainsi à l’encontre de la largesse pastorale du Saint-Père et de son appel à rejoindre les «périphéries».

La FSSPX a répondu aux demandes de ce groupe de fidèles en décembre dernier. Le groupe de laïques fut visité par M. l’abbé Roy et une messe privée fut célébrée. Ce dimanche, ce fut la première fois que la messe était célébrée en public.

Le Journal de Montréal a consacré un court article à la nouvelle ici.

Advertisements

22 réflexions sur “Première messe traditionnelle dans le diocèse de Chicoutimi pour le mouvement Tradition Saguenay

  1. Bravissimo! Totalement étranger au diocèse et observateur de la fsspx en accord avec Vatican II, reconnaissant les immenses services pratiques que la fsspx rend, j’avais prévu 20 à 30 fidèles (sur la base d’observations dans d’autres diocèses avec des missions de ce genre… Pas trop mal visé.
    J’ai fait plus d’une centaine d’observations en Europe aussi bien fssp que fsspx. Il ne faut jamais s’attendre à des progrès spectaculaires, être patient et se contenter de se pénétrer de cette liturgie, ce qui n’exclut pas d’aller aussi à l’autre et de comparer. Souvent, sur 10 ans, la progression ses situe entre 20 et 100%, selon qu’il y a une école ou non. Les jeunes familles font toute la différence et en moyenne c’est ce qui surprend le plus comparé au novus ordo.
    Courage!

  2. Dimension morale trop douteuse des campagnes de la FSSPX

    La campagne de la FSSPX contre l’Église catholique visait trop souvent l’âge de l’Evêque et des prêtres sans respect ni pour l’Evêque ni pour les vieux.

    Cela ne passe pas sans être noté dans le pays où encore … rencontre des grains que les missionnaires catholiques ont posés dans ce pays…

    Prenons n’importe quel exemple :

    « On a juste a renverser l’angle et on voit le problème postconciliaire local, heureusement de plus en plus vieux vieux vieux… » (Chris sur un blogue, mais c’est un argument souvent lancé sur le blog de Tradition-Sagueney ainsi qu’ailleurs.)
    Ils parlent aussi souvent de la mort.

    Alors, renversons « l’angle » : Par la suite, l’abbé Pierre Roy s’adresse à la presse: « Nous sommes des Québécois, notre devise est Je me souviens. »
    Il cherche à plaire, en passant.

    Mais, il oublie les « vieux » qui sont chers aux Québécois. Saint frère André, souvenons-nous, l’abbé Roy et la FSSPX, « avait, à n’en pas douter, la vertu de la joie, une joie que l’âge et les infirmités n’ont jamais su éteindre », se souvient son confident et ami père Émile Deguire.
    Son espérance lui a « toujours apparu héroïque ».

    Saint frère André ne demanda pas la nationalité ni la foi des gens qui lui sont arrivé pour chercher le secours, mais ce qu’ils cherchaient dans l’Église. 2,000,000 pèlerins viennent chaque an à Frère André, autant jeunes que vieux.

    Alors, que cherche la FSSPX, venir devant les Autels des Églises catholiques et dire qu’il n’y a « rien de sacré » dans l’Église (comme l’abbé Pierre Roy dit pour JDM etc.), ou pour lancer des « devises ».

    Évidement, ceux-là ne comptent pas sur la mémoire ni des Québécois ni des Catholiques. Nous sommes assez vieux pour le comprendre.

    La FSSPX a perdu tout sens de la justice et de la vérité, et ceci avec une progression si aveuglée que chaque catholique doit leur souhaiter la conversion. Et la réparation. Ils ne savent pas ce qu’ils font….

    fidélité

  3. Sur le sacré on parle du symbolisme, et des gens ont le droit d’avoir cette impression qui correspond à leur expérience: pour eux le sacré est davanatage présent à la messe tridentine.
    Dans la mesure ou les générations et leur succession est impliquée, il est normal que la mort soit là, car elle concerne le remplacement des générations. Dès 2003 Normand Provencher, omi, dans un livre, parle de la mort de l’église locale au Québec et il faut être aveugle pour ne pas voir les symptomes, au moins probables.

  4. C’est de parler des apparences. La mission qui ne repose que sur symbolisme et les impressions en se centrant sur la conquête de ce qui est déjà catholique et met ses efforts à débaptiser (ou comme ils disent « rébaptiser » n’a rien de catholique est vouée à l’échec, comme un tigre en papier. Peut-être, elle peu végéter comme une secte hérétique profitant du Concile 2, mais opérer ainsi au sein du catholicisme serait de la perfidie, donc, la FSSPX ne peut pas être catholique. Ainsi, même si on craigne la morte de notre religion catholique, ce que Dieu ne permettra jamais à aucun niveau, la FSSPX n’y est qu’un imposteur.

    • cette histoire de rebaptiser est fausse.
      La forme extra est légitime point. On prend les moyens et ca marche. En France au moins 1 messe sur 5, peut-être sur 4, sera extra dans 30 ans, en raison des vocations.
      La messe est un sacrrement, ie. un signe sensible, le symbolisme est primordial.

      • No, je l’ai entendu moi-même dans leur homélie, il y a plusieurs années. Sans doute, le mot est redevenu populaire et suggestif : la FSSPX au Québec vient de lancer leur revue du janvier-février 2015 sous le titre «Notre revue rebaptisée» en quelque chose qui va leur permettre de s’imposer. Disponible sur la Porte Latine en France, et pas sur leur site au Canada.

    • Je pense qu’on peut se fier à nos sacrements de l’Église catholique en pleine communion qui nous font honnête, et qu’aucun de ses sacrements ne doit pas être refait par la FSSPX, ni confirmation de fidèles, ni réordination des prêtres, même si ce n’est que moi qui a compris qu’il fallait aussi se rebaptiser. Enfin, vous avez certainement entendu dans le milieu FSSPX, que les sacrements qu’on reçoit dans l’Église catholique (« conciliaire ») « ne sont pas valides ».

      Quoi qu’il en soit, ça fait depuis 2012 que je vois quelque chose de satanique dans les demarches de la FSSPX. Ce n’est pas pour rien que les clés d’une Église FSSPX furent cassés, je leur ai envoyé une numérisation de ces clés en 2012.

      Aujourd’hui, quand les choses se mettent clairement dans leur vrai contexte, je vois dans tout cela les clés de l’Église d’Antéchrist et de ces antipapes de la FSSPX qui sont brisées par notre seul et vrai baptême contre lequel Satan ne prévaudra jamais. Cela n’empêche que je prie pour la conversion de ses adeptes pour qu’ils soient sauvés, et que j’y rajoute de l’ardeur même par ce commentaire.

      Ca peut vous parraitre un peu moyenâgeux, mais c’est bien vrai. Que Dieu nous protège tous contre toute tentation satanique et nous guide par sa Parole qu’il confie à l’Église catholique en pleine communion.

      • Non, jamais entendu ca. Par contre il peut y avoir des doutes sur des sacrements administrés par CERTAINS (seulement) ptres. C’est leur position et c’est assez secondaire car ca peut très bien être vrai.

      • Si l’administrateur retourne mon article du 22 février 2015 qu’il a supprimé, on se comprendrait peut-être mieux…. Il est présentement disponible sur un autre blog qui m’a permis de m’exprimer sans censures. Merci d’avance.

  5. Encore un point crucial, s’il m’est permis. Ou deux. Ou plus.

    MISSIONNAIRES :

    On n’a jamais vu des missionnaires catholiques qui se lancent dans la conquête des Églises catholiques et contre les evêques catholiques. FSSPX sont les premiers (on pourrait rire si ce n’était pas triste).

    MISSEL / LITURGIE :

    Je sors celui de Dom Gaspar Lefebvre et les moins bénédictins de l’Abbayé de Saint-André, imprimé le 29 juin 1955, approuvé par sa S. Em. le cardinal Liénart, doyen des cardinaux et archevêques de France. Dans la Préface c’est écrit :

    « Mettant en profit notre expérience, celle de nos confrères de Saint-André, qui travaillent avec nous depuis des année, et l’évolution qui ne cesse de s’opérer, au point de vue LITURGIQUE, dans les paroisses, nous avons retravaillé chacun de nos missels. La conception d’ensemble est restée fondamentalement la même. Le contenu et la présentation en ont été modifiés pour répondre aux BESOINS ACTUELS. » (les caps sont ajoutés par mes soins)

    « Rien de sacré », dirait l’abbé P.R. pour répondre à ses besoins actuels auprès de média.

    L’injustice que certains dans la FSSPX se sont montrés capable à faire à l’Église dans leurs offensive médiatique et publique, par je ne sais pas quelle passion du guerrier (un vrai soldat n’aime jamais la guerre, il aime la justice et la paix), elle est également capable à faire à l’âme, capable à faire des graves injustice à chaque fidèle qui s’y auraient interrogé sur leur vraie mission et qui n’aurait pas compris ce que la FSSPX vise !

    Ils semblent avoir trop étudié l’Antéchrist et antipape et il s’aurait glissé parmi eux (encore une fois, drôle, si se n’était pas triste).

    • Vos accusations contre la FSSPX sont grossières. La manière dont les autorités romaines considèrent et traitent la FSSPX contredisent vos allégations hautes en couleur. La FSSPX est catholique et a en ce sens des discussions avec la CDF et Ecclesia Dei et non pas des discussions avec le Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens ou autre organe qui s’occupe des religions non-chrétiennes.

      On peut bien débattre de la situation canonique soit, il reste qu’en matière théologique, la FSSPX croit et enseignement pleinement ce que l’Église a toujours cru et enseigné. Il n’y a aucune rupture théologique à aucun point de leur histoire.

      Et il y a quelque chose de sacré, le concile de Vatican II a même déclaré au sujet de la liturgie qu’elle était la source et le sommet de la vie de l’Église.

      • Il s’agit de mettre dans le vrai contexte les accusations qui proviennent de la FSSPX contre l’Église catholique et évaluer les effets sur le salut des âmes sans s’arrêter su le Concile de Vatican II et les théories mal interprétées, donc d’une manière intemporelle, non pas de mes accusations. C’est le moment à recevoir les cendres sur nos fronts, non pas le fer rouge. Au tréfonds de nos coeurs, nous tous aimons le beau combat de la fidélité et c’est là qu’elle se fait sans instruments vils dont se sert la FSSPX.

  6. SALUT

    Si « Mgr André Rivest, s’est néanmoins retrouvé au centre de l’homélie de l’abbé Pierre Roy, hier » comme nous informent Le Quotidien et La Presse du 16 février 2015, cela fait noter encore quelques contradictions et au moins deux questions de plus :

    1. S’il salue l’Évêque comme l’abbé Roy, « Nous le saluons aujourd’hui de manière tout à fait paisible », pourquoi il appelle en même temps les membres de son domaine « les brebis sans pasteur » (même source). Son « aujourd’hui » n’a pas lieu dans sa phrase contradictoire.

    2. S’il s’agit de « leur âme qui en jeu », comment confier les âmes à ceux qui n’hésitent pas à abuser de l’Homélie, qui par sa nature doit enseigner l’Évangile, pour exprimer ses sentiments personnels hostiles envers une personne. S’il ose à faire ainsi à un Evêque de l’Église catholique, que ferait-il à un simple fidèle ou à une simple fidèle qui se trouve en désobéissance ou en doute envers sa « mission ».

    Je ne cherche pas à défendre l’Évêque, ce n’est pas nécessaire face à ces contradictions inquiétantes pour tout salut, j’essaie de me situer moi-même dans le contexte du salut de l’abbé Roy et je ne trouve qu’une menace, malgré toute ma volonté. Certes, je vais à l’Église en plaine communion, je prie pour la conversion, et je ne trouve que là l’Amour et l’espérance d’une vraie reconciliation (avec la FSSPX aussi) sans aucune contradiction. Les contradictions ne viennent pas de Dieu.

    • Tout ca est secondaire. L’important c’est l’accès à la forme extra, et on peut y aller tout en n’étant pas d’accord avec les critiques fsspx

      • Peu importe la forme, sans Confiance il n’y a pas de Foi. La FSSPX a perdue la leur.

      • Si vous continuez à faire dérailler la conversation, vous serez banni ici aussi. Merci de vous en tenir à la teneur de l’article, ainsi qu’à ce qui y est directement lié et de ne pas immiscer de tierce partie à cette discussion.

  7. Enfin, oui, le blog « notions romaines » supprime mon commentaire « ENCORE SUR LES SACREMENTS ET LA FSSPX » et « Urbain IX » menace de me banir. Autant plus je remercie ceux qui me donnent ce « droit des fidèles » de m’exprimer, bien que ce soit la FSSPX qui la réclame — avec une menace ouverte de la censure. En plus, « Urbain IX » m’avertie donc « de ne pas immiscer de tierce partie à cette discussion » — comme si « par coïncidence » il était au courant d’un message que j’ai reçu le 18 février 2015 de la part du webmestre du site officiel de la FSSPX qui s’est présenté comme « Third Order Chaplain of Canada », ceci en réponse à mon commentaire « Encore un point crucial, s’il m’est permis. Ou deux. Ou plus » parlant des « MISSIONNAIRES » et du « MISSEL / LITURGIE »… Il prétendait de m’envoyer son message par erreur. Il semble que la conversion à laquelle nous sommes invités tous se promet crucifiante, mais sans doute rédemptrice, quoi que soit l’obstacle qui nous menace. Puisons-nous tous s’y engager honnêtement et gagner le Salut devant Jésus Christ….

    • Mais de quoi est-ce que vous parlez? Je ne suis au courant de rien concernant le courriel que vous avez reçu. La tierce partie mentionnée plus tôt était ces commentaires de  »Rachel » que vous étiez allé chercher sur d’autres site web.

      • Tant mieux. Je pense que le commentaire de « Rachel » a bien présenté le ‘grand courant de pensée’ des fidèles de la FSSPX et je l’ai utilisé dans un contexte bien expliqué — d’ailleurs, les articles que la FSSPX signale dans la presse depuis leur site officiel ne se servent-il, eux aussi, des commentaires des fidèles, soit anonymes, soit identifiés ? Tout d’un coup, c’est une raison de censurer mon commentaire….. Pardonnez-moi, mais ce n’est pas juste.

  8. J’ai oublié à dire, au Canada, nous n’aimons pas les révolutions.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s