La soif pour la messe latine traditionnelle est toujours là, un exemple: Miami

Mission St-François et Ste-Claire d'Assise à Miami Photo: Jessica Meszaros/WLRN

Mission St-François et Ste-Claire d’Assise à Miami
Photo: Jessica Meszaros/WLRN

Dans un article d’octobre dernier, WLRN, une chaîne de télévision séculière du sud de l’état de la Floride, évoqua l’attraction de la messe latine traditionnelle surtout envers les jeunes gens. WLRN présenta une petite mission catholique dans le sud de Miami bien vivante et soutenue par Juventutem Miami, une organisation de jeunes gens pour la promotion de la messe traditionnelle.

Plusieurs choses sont intéressantes à noter au sujet de cet article. Premièrement, le sentiment qui habitent de nombreux jeunes gens qui découvrent «un trésor qui leur a été dérobé» se trouve encore une fois confirmé et transcende toujours les cultures.

Deuxièmement, le mouvement de redécouverte de la liturgie traditionnelle ne semble pas s’essouffler et ce malgré depuis près de deux ans d’un pontificat laissé indifférent par la liturgie (la dernière lettre apostolique pour l’Année de la vie consacrée le confirme, pas une fois les mots liturgie ou messe n’y ont été évoqués).

Voici un extrait du long article:

La mission Saint-François et Sainte-Claire d’Assise est une chapelle catholique romaine à Miami qui célèbre la messe latine traditionnelle tous les dimanches. C’est l’une des trois églises locales qui offrent cette messe. La mission a peu près 20 bancs qui font face au seul vitrail [de la mission] surmontant l’autel.

L’abbé Joe Fishwick est en charge de la messe traditionnelle à la chapelle depuis près de 20 ans. Il dit qu’il a récemment noté un changement dans l’assistance.

«Ce qui est fascinant c’est le nombre de jeunes gens qui découvrent l’ancienne liturgie et qui tombent en amour avec», dit-il. «Il y a effectivement une soif pour un retour aux sources».

L’abbé Fishwick affirme qu’il voit de plus en plus de jeunes à la messe latine traditionnelle le dimanche depuis la mort du pape Jean-Paul II il y a de cela neuf ans.

«Je crois que peut-être la plus jeune génération, qui ne connue pas la messe traditionnelle, en a été complètement affamée.», déclare un jeune homme de Miami dans la trentaine, Josue Hernandez. «Ils la découvre et ils y accourent, car ils en ont été tellement privés.»

Hernandez assiste à la messe latine traditionnelle le dimanche à la mission Saint-François et Sainte-Claire d’Assise.

«Quand l’on assiste à la messe ancienne, vous avez le latin, l’encens, vous avez le prêtre faisant face au crucifix et l’attention n’est pas sur soi-même», dit-il. «Toute l’attention se tourne vers le sacrifice.»

Advertisements

2 réflexions sur “La soif pour la messe latine traditionnelle est toujours là, un exemple: Miami

  1. Je ne puis que me réjouir et rend grâce à Dieu. Ce parcours que ces jeunes ont effectué et est analogue un peu au mien sauf que je l’aii vécu à un âge plus avancé (51 ans). La Rédécouverte de la liturgie traditionnelle et des textes ancestraux en grégorien ainsi que des prières, la mise en valeur d’un très grand trésor dérobé et enfouis pendant des décénies élèvent l’âme et le coeur. Les prières, les gestes, les textes, les actes liturgiques, les longues prières d’intercessions et de louanges, etc….sont des actes sacrés qui nous mènent à l’ultime raison de vivre notre foi, une illumination de l’âme qui cherche son Bien Aimé et à son apogée: Notre Seigneur se rend présent lors de la Consécration par son prêtre. Le pain et le vin deviennent corps et sang de Notre Seigneur et là nous croyons, adorons, bénissons Notre Seigneur. Quelle ultime beauté. Oui l’Eglise est belle, la liturgie Ancienne est beauté. Je rends grâce à Dieu pour ces jeunes qui redécouvrent ces trésors. Je suis « un enfant » de Vatcan II (je n’ai connu que le Concile) mais remercie avec force le St Pape Jean-Paul II mais et surtout Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, apôtre de Vérité qui dans sa grande sagesse et je le crois par audace prophétique a retrouvé ce trésor ancestral soit disant oublié, caché…pour que celui-çi soit de nouveau à l’honneur dans nos Ctés paroissiales ainsi que dans les monastères et maisons religieuses. Je remercie vivement les Ctés et groupes de prières catholiques charismatiques qui m’ont mené à aimer la liturgie, à honorer la Sainte mère de Dieu, à adorer Notre Seigneur présent dans la Ts Sacrement, à méditer les Saintes Ecritures,…et en finalité grâce à cela à aimer la liturgie traditionnelle. Que de trésors: des rites variés, des chants de Ste Hildegarde de bingen, des textes de saints, des rites sacrés et majestueux, etc….Tout cela est la préfiguration des louanges célestes. Je ne suis pas un idéologue mais un catholique heureux et espère que Notre Seigneur apportera dans les coeurs beaucoup de joie envers ceux et celles qui trouveront ce trésor si noble et si Vivant!

  2. J’ai 35 ans, et voici 10 ans que le Bon Dieu m’a ramené à Lui, via la messe de Saint Pie V. Or, nous sommes nombreux dans notre diocèse à avoir vécu la même situation où, confrontés à cette liturgie pour la première fois, nos cœurs n’ont pu contenir leur joie, mais aussi un fulgurant: « on nous a menti! ». Depuis, je me bats dans mon diocèse pour faire connaître et aimer ce trésor, qui n’est rien d’autre que le Ciel sur terre, où Notre Seigneur s’offre à nouveau en un sacrifice non-sanglant pour le salut de nos âmes.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s