Mgr Schneider dénonce les «nouveaux pharisiens» et le néo-paganisme infiltré du Synode sur la Famille

S.E.R., Mgr Athanase Schneider, évêque auxiliaire d'Astana (Kazakhstan)

S.E.R., Mgr Athanase Schneider, évêque auxiliaire d’Astana (Kazakhstan)

Dans une entrevue à un site web polonais, Polonia Christiana, Mgr Athanase Schneider, évêque auxiliaire au Kazakhstan n’a pas hésité à dénoncer la manipulation du Synode par l’aile progressiste abondant ainsi dans le même sens que certains Pères synodaux tels le cardinal Burke.

En plus de son franc-parler sur le détestable rapport intérimaire, Mgr Schneider présente dans cette entrevue une véritable pastorale pour les familles catholiques – une bonne exposition de la foi et des groupes de catholiques fidèles au Magistère -; applaudit les catholiques qui proclamèrent les vérités immuables provenant de la bouche même du Seigneur et il dénonce les «nouveaux pharisiens» qui essaient de trouver une manière de rendre leur extérieur propre et conforme au monde, alors que leur intérieur se donne à toutes sortes de perversions.

Mgr Schneider rappelle plusieurs points sur lesquelles il avait élaboré lors de son entrevue avec la Société pour la messe traditionnelle en Angleterre (que nous avions traduite ici), notamment l’étendue de la haine du monde et sa propension à désirer que tous se conforment à sa doctrine néo-païenne entre autres à travers la pression médiatique.

La longue entrevue a été réalisée en anglais par la journaliste Izabella Parowicz; nous avons traduit quelques extraits: 

Q. Votre Excellence, quelle est votre opinion à propos du Synode? Quel est son message aux familles?

[Mgr Schneider:] Durant le Synode, il y a eu des moments de manipulation évidente de la part de certains ecclésiastiques qui tiennent des postes clés dans les structures éditoriales et dirigeantes du Synode. Le rapport intérimaire (Relatio post disceptationem) était clairement un texte préfabriqué sans aucune référence aux véritables déclarations des Pères synodaux. Dans les sections sur l’homosexualité, la sexualité et les «divorcés-remariés» et leur accès aux sacrements, le texte représente une idéologie néo-païenne radicale. C’est la première fois dans l’histoire de l’Église qu’un tel texte hétérodoxe fut actuellement publié comme un document d’une rencontre officielle d’évêques catholiques sous la direction d’un pape, même si ce texte n’avait qu’un caractère préliminaire.

[…]

Un tel document synodal, même s’il est préliminaire, est une vraie honte et une indication de l’étendue de la pénétration de l’esprit anti-chrétien du monde à des niveaux si importants de la vie de l’Église. Ce document restera pour les générations futures et pour les historiens un marque noire qui a entaché l’honneur du Siège apostolique. Heureusement, le message des Pères synodaux est un vrai document catholique qui énonce la Vérité divine sur la famille sans passé sous silence les racines plus profondes des problèmes, c’est-à-dire la réalité du péché.

[Ndlr: Mgr Schneider présente ensuite une pastorale alternative et fidèle à la vérité du Christ.]

[Mgr Schneider:] Nous devons fonder et promouvoir des groupes de jeunes aux coeurs purs, des groupes de familles, des groupes d’époux catholiques qui se sont engagés à être fidèles à leurs voeux maritaux. Nous devons organiser des groupes qui aideront les familles brisées moralement et matériellement, les mères monoparentales, des groupes qui les assisteront à travers la prière et offriront une direction aux couples séparés, des groupes ou des personnes qui aideront les «remariés-divorcés» à commencer un processus de sérieuse conversion, c’est-à-dire à reconnaître avec humilité l’immoralité de leur situation et abandonner avec la grâce de Dieu les péchés qui violent le commandement de Dieu et la sainteté du sacrement du mariage. Nous devons créer des groupes qui aideront les personnes avec des tendances homosexuelles à entrer un chemin de conversion chrétien, le chemin beau et heureux d’une vie chaste et de leur offrir éventuellement de manière discrète une guérison psychologique. Nous devons montrer et prêcher à nos contemporains du monde néo-païen la Bonne Nouvelle libératrice des enseignements du Christ […]

[Mgr Schneider répond ici à une question concernant les groupes qui s’attendaient à un changement à propos de la morale de l’Église et des dangers de la discussion d’éléments si fondamentaux concernant le sacrement du mariage.]

[Mgr Schneider:] En fait, les évêques qui soutiennent la Sainte Communion pour les «remariés-divorcés» sont les nouveaux pharisiens et les scribes, car ils négligent le commandement de Dieu faisant en sorte que ce qui «procèdent» des corps et des cœurs des «divorcés-remariés» ne soit l’adultère (Mathieu 15:19*), parce qu’ils veulent une solution «propre» de l’extérieur et ils veulent apparaître «propres» aux yeux de ceux qui ont le pouvoir (les médias sociaux, l’opinion publique). Toutefois, quand ils apparaîtront devant le tribunal du Christ, assurément ils entendront à leur grand désarroi ces mots du Christ: «Quoi donc! Tu énumères mes préceptes, et tu as mon alliance à la bouche, toi qui détestes la discipline. et qui jettes mes paroles derrière toi! … tu te plais avec lui, et tu fais cause commune avec les adultères.» (Psaume 50: 16-18).

Le [R]elatio final du Synode contient malheureusement un paragraphe avec le vote sur la question de la Sainte Communion pour les «divorcés-remariés». Même si ce vote n’a pas recueillit les deux tiers des votes, il reste néanmoins que le fait inquiétant et incroyable que la majorité absolue des évêques aillent voté en faveur de la Sainte Communion pour les «divorcés-remariés» est un triste reflet de la qualité spirituelle de l’épiscopat catholique de nos jours. Il est d’autant plus triste que ce paragraphe qui n’a pas recueillit l’approbation requise de la majorité reste néanmoins dans le texte final du Relatio et sera envoyé à tous les diocèses pour de plus amples discussions. Cela ne fera certainement qu’accroître la confusion doctrinale chez les prêtres et les fidèles, car il semble être dans l’air du temps que les Divins commandements et les mots divins du Christ et ceux de l’apôtre Paul ne soient à la merci de groupes de prises de décisions.

*Ndlr: Les citations bibliques de la traduction sont tirées de la Bible Crampon.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s