Réponse de la FSSPX aux accusations de schisme du diocèse de Pittsburgh

Église Saint-Jacques, Pittsburgh

Église Saint-Jacques, Pittsburgh

Dans un communiqué de presse daté du 31 août 2014, le district américain de la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) a répondu aux accusations de schisme faîtes par le Département des Services canoniques du diocèse catholique de Pittsburgh. En effet, le diocèse de Pittsburgh (Pennsylvanie, É.-U.) menaça ses fidèles, via son journal diocésain, que toute participation aux messes de la FSSPX, notamment depuis l’acquisition de l’église Saint-Jacques à Pittsburgh, est matière grave, car la FSSPX est «séparée» de l’Église.

La paroisse locale de la FSSPX recherchait depuis des années une nouvelle église pour ses fidèles, mais ne rencontra qu »hostilité et obstruction de la part du Diocèse. Celui-ci préféra vendre ses églises vides à d’autres religions et confessions chrétiennes plutôt que d’y voir s’installer la FSSPX.

Le langage employé par le Diocèse trahit un manque de cette «pastorale» en vogue ces jours-ci et joue dangereusement avec les mots. Bien sûr une résolution quant au statut canonique de la FSSPX est souhaitable et nécessaire, mais cela n’enlève pas du tout sa catholicité. Alors qu’une «coopération» existe à certains endroits, la messe d’un prêtre de la Fraternité avec ses pèlerins à la basilique Saint-Pierre de Rome le prouve, un tel acharnement ne fait que démontrer que le problème ne se situe pas au niveau du droit canonique, mais bien de la politicaillerie ecclésiastique.

Voici la traduction de la notification du diocèse de Pittsburgh suivi de la réponse du district américain de la FSSPX:

[Notification du Diocèse daté du 29 août 2014]

Récemment, le diocèse de Pittsburgh a été informé de l’achat de la bâtisse de l’ancienne église Saint-Jacques dans l’Ouest de Pittsburgh par la Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX). Pour qu’aucune confusion ne règne à propos du statut canonique de la FSSPX et de la bâtisse de l’ancienne église Saint-Jacques, la notification suivante est publiée par le Département des Services canoniques du diocèse de Pittsburgh. 

Le but de cette notification est d’aider les catholiques à comprendre que la Fraternité sacerdotale Saint Pie X n’est pas en pleine communion avec l’Église catholique. La Fraternité n’a pas de statut canonique au sein de l’Église. Le pape émérite Benoît XVI a déclaré qu’«aussi longtemps que la Fraternité n’a pas de statut canonique dans l’Église, ses ministres n’exercent pas de ministères légitimes dans l’Église.» La Fraternité sacerdotale Saint Pie X est séparée de l’Église catholique romaine. Les fidèles catholiques romains doivent savoir qu’une participation volontaire et délibérée à ce groupe, incluant la réception des sacrements, implique un acte de séparation d’avec l’Église catholique romaine. Ceci est matière grave qu’un catholique ne devrait pas prendre à la légère.

[Communiqué de presse de la FSSPX]

La FSSPX réfute les accusations de schisme récemment publiées par le diocèse de Pittsburgh

Platte City, Missouri
31 août 2014

La Fraternité sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) dénonce la fausse accusation et la menace illégale faîtes par le diocèse de Pittsburgh dans sa notification du 29 août 2014.

Le Département des Services canoniques du Diocèse déclara que:«la Fraternité sacerdotale Saint Pie X est séparée de l’Église catholique.» Ignorant le droit canonique de l’Église, le même Département ajouta: «Les fidèles catholiques romains doivent savoir qu’une participation volontaire et délibérée à ce groupe, incluant la réception des sacrements, implique un acte de séparation d’avec l’Église catholique romaine.»

Les membres de la FSSPX et les catholiques fréquentant ses sacrements n’ont jamais été déclarés schismatiques, hérétiques ou excommuniés par les autorités de l’Église, qui elles seules sont capables de rendre un tel jugement.

Comme congrégation religieuse de l’Église catholique romaine, la FSSPX rejette les nouveautés du concile Vatican II qui sont en contradiction avec les précédents enseignements infaillibles de l’Église, et elle conserve le missel traditionnel qui «n’a jamais été abrogé» comme nous le rappelle le pape Benoît XVI et elle administre des sacrements valides selon la loi de l’Église.

La FSSPX est présente dans 50 pays du monde. Aux États-Unis, 100 prêtres servent dans plus de 150 chapelles, prieurés, écoles et maisons de retraite.

La FSSPX a récemment acquis l’ancienne église Saint-Jacques à Pittsburgh pour y offrir la messe romaine immémoriale tous les dimanches.

Advertisements

Une réflexion sur “Réponse de la FSSPX aux accusations de schisme du diocèse de Pittsburgh

  1. Ping : Notions romaines | Nouvelle paroisse dédiée à la messe traditionnelle à Pittsburgh

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s