Pièce de théâtre blasphématoire envers la BVM à la Bordée: «Les Fées ont soifs»

img-header-les-fees-ont-soif

Merci à un de nos lecteurs qui nous a pointé vers cette nouvelle. En effet, le Théâtre de la Bordée a mis à son horaire des représentations d’une pièce de théâtre blasphématoire envers la Bienheureuse Vierge Marie et sainte Marie-Madeleine.

La Bordée évoque la liberté d’expression avec le cynisme habituel du libéralisme condescendant: «une prise de parole résolument féministe», tout en mentionnant avec un plaisir certain la controverse suscitée par la première représentation en 1978, pour exprimer la projection de la frustration féministe sur la BVM. Ils omettent bien sûr de rappeler la grande foi qui soutint la BVM, son obéissance (qui est une véritable libération de l’esclavage du culte de l’apparence et de l’hédonisme contemporains) et son rôle maternel envers les fidèles (à quoi bon dans une société qui voit la maternité comme «un autre projet», facilement rejetable via l’avortement).

La charité nous presse de dénoncer le caractère hautement inapproprié de cette représentation de l’Immaculée Mère de Dieu et de cette femme régénérée qu’était sainte Marie-Madeleine. Le passé d’un pécheur ne peut être utilisé pour justifier l’hédonisme contemporain, ni même peut-on apposer ces cris de ralliements féministes à la BVM. Il va sans dire que tout bon catholique ne saurait cautionner une telle représentation théâtrale en y assistant. Faisons réparation au Cœur Immaculé de Marie pour cette insulte à la Reine du Ciel.

Les Fées ont soif, oui peut-être, mais de justice; rendez leur donc justice en mettant en scène leurs véritables motifs, leur véritable foi. Sinon, mettez en scène ces faux dieux grecs, jaloux et vaniteux; ils ressemblent assez aux contemporains.

Voici un descriptif de la pièce tiré sur le site du Théâtre de la Bordée: Lire la suite

Advertisements

Le cardinal Llovera à Valence; qui à la Congrégation pour le Culte divin?

Son Éminence, le cardinal Cañizares Llovera en cappa magna

Son Éminence, le cardinal Cañizares Llovera en cappa magna

Bien malin celui qui connaît le nom du successeur du cardinal Antonio Cañizares Llovera à la tête de la Congrégation pour le Culte divin et la Discipline des Sacrements. L’ex-préfet était le seul qui ne s’était pas vu confirmé dans ses fonctions depuis le début du pontificat bergolien.

Les rumeurs se sont emballées, il y a quelques semaines, avec l’acceptation de la démission de l’archevêque de Madrid. Le Pape nomma l’archevêque de Valence à l’archevêché de Madrid et s’est ainsi que le cardinal Cañizares Llovera atterrit à Valence. Le Saint-Siège a confirmé aujourd’hui son transfert à Valence, une rétrogradation par rapport au poste proéminent qu’il avait à Rome.  Lire la suite

Le triomphe improbable de la messe traditionnelle

221_CAMPION_MISSAL_preview[Par M. Jeff Ostrowski]

«Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, –oracle de Yahweh. Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies et mes pensées au-dessus de vos pensées.»

Isaïe 55 : 8-9 (Bible Crampon)

Les mots d’Isaïe sont très à point en ce qui concerne les discussions à propos du stupéfiant triomphe de la messe traditionnelle. Considérez la citation suivante du Père Brian W. Harrison. Bien que je ne sois pas toujours d’accord avec le Père Harrison, ses connaissances liturgiques ne sont remises en question par aucune personne sérieuse; malgré cela, voici ce qu’il écrivit le 26 mars 1995 :

«Évidemment, ce que tous les traditionalistes veulent vraiment c’est la complète égalité du statut de la vieille messe aux côtés du nouveau rite. Mais ceci, il me semble, est un rêve utopique. Cela n’arrivera tout simplement pas. Déjà, l’homme à la tête de la commission Ecclesia Dei, le cardinal Innocenti, a clairement signifié que selon lui les présents arrangements permettant l’ancienne messe ne devraient être considérés que comme temporaires avec en vue une “intégration” des catholiques traditionnalistes au sein du culte mainstream selon le rite romain latin – c’est-à-dire la pleine acceptation de la messe de Paul VI. Pas un seul des cardinaux avec une chance de devenir pape lors du prochain conclave n’a laissé croire à aucun moment qu’il accorderait la pleine égalité à la messe préconciliaire et, bien sûr, toute résolution en ce sens sera assurément impossible à implanter; cela provoquerait une rébellion au sein de la majorité des évêques du monde…»

Qui pourrait oublier les mots du Père Réginald Foster, un prêtre qui travailla pour quatre papes? Le 28 janvier 2007, quelques mois avant la promulgation de Summorum pontificum, le Père Foster déclara catégoriquement[i] que le pape Benoît XVI n’irait pas en ce sens : Lire la suite

Fin de l’affaire du Collège Fisher-More : Ecclesia Dei n’a pas eu à se prononcer; nouvelle paroisse dédiée à la messe traditionnelle à Forth Worth

Diocèse catholique romain de Forth Worth (Texas, É.-U.)

Diocèse catholique romain de Forth Worth (Texas, É.-U.)

En effet, la triste dispute entre le Collège catholique traditionnaliste texan et l’évêque de Forth Worth (au Texas, É.-U.), Mgr Michael Olson, tira à sa fin vers la fin juillet. La dispute éclata après l’interdiction de célébrer la messe selon la forme extraordinaire au CFM par Mgr Olson et la réplique du Collège et du monde traditionnaliste, épisode que nous avions rapporté ici et ici.

Très vite, la question dépassa la simple célébration (ou plutôt interdiction) de la messe pour se tourner vers des allégations d’opacité financière et de crypto-lefebvrisme contre le CFM, allégations faites entre autres par l’auteur et philosophe, M. Taylor Marshall et qui furent vigoureusement niées par le Collège. Celui-ci, en dernier recours, envoya une requête à la Commission pontificale Ecclesia Dei pour qu’elle se prononce sur la validité de l’interdiction, une interdiction qui semble en contradiction directe avec les provisions de Summorum pontificum (SP).

Finalement, à la fin juillet, l’affaire s’aplatit après la fermeture à toutes fins utiles du Collège (le CFM n’avait plus de campus et annula la présente année scolaire d’enseignement en ligne). La Commission refusa de se prononcer sur la question devant les nouvelles circonstances (notamment la vacation du campus où était célébrer la messe, ce qui était le nœud du problème) et considère l’affaire comme étant close.  Lire la suite

Y a-t-il quelque chose de nouveau à dire sur Vatican II? OUI!! Partie II

La Ostpolitik en action, Paul VI rencontrant des dignitaires soviétiques

La Ostpolitik en action, Paul VI rencontrant des dignitaires soviétiques

[Par M. l’abbé John Hunwicke]

Mais au cours d’un Concile dont le Pontife qui l’avait convoqué pensait qu’il serait terminé pour Noël, Notre-Dame Médiatrice de toutes les grâces disparut rapidement de l’agenda. Encore plus étrange est la question du chien qui aboya dans la nuit (mais, Holmes, le chien n’aboya pas dans la nuit! Exactement Watson.). Le concile de Vatican II était supposé être un concile sur le monde d’aujourd’hui et sur les problèmes de son époque. Et il ne fait aucun doute qu’étant au cœur de la Guerre froide, lors de cette décennie de la crise des missiles cubains qui faillit précipiter un nouvel holocauste, le communisme, une idéologie affirmant être la fin de toutes les religions, était la grande question du jour. Les conciles précédents avaient condamné les erreurs de leurs époques, alors que Vatican II ne mentionna même pas le communisme que ce soit en termes pratiques ou en répondant à ses erreurs. Ceci ne se produisit pas sans que des Pères conciliaires eurent tentés de soulever la question dans l’aula; certains Pères ayant eux-mêmes souffert physiquement aux mains des oppresseurs (les chrétiens pré-constantiniens les appelaient confessores) adressèrent leurs Vénérables Frères avec émotion…Mattei en offrent de bons passages. De ces initiatives, chacune d’entre elles disparut mystérieusement. Lire la suite

Y a-t-il quelque chose de nouveau à dire sur Vatican II? OUI!! Partie I

vatican-ii-un-histoire-a-ecrire

[Par M. l’abbé John Hunwicke]

Ceci est un compte rendu d’un livre dont la traduction anglaise fut produite en 2012. Elle me fut gentiment envoyée par Angelus Press pour que j’en fasse un compte rendu critique.

[Ndlr : Ce livre a aussi une traduction française que vous pouvez trouver ici. À noter que l’abbé Hunwicke fait référence à la version anglaise et que celle-ci peut ne pas correspondre avec la version française.]

Il y aura de plus en plus de choses à dire sur Vatican II à mesure que les archives du Concile deviendront disponibles. Oh comme il est vrai de dire que ce Concile va devenir de plus en plus débattu. Mais devons-nous ratisser les débris des années 60 ou ne devrions-nous pas nous trouver une vie, passer outre? Les fidèles lecteurs de ce blogue se rappelleront mes vues souvent répétées ici sur ces conciles qui n’ont pas défini de dogmes ou de doctrine, mais qui traitèrent des affaires de leurs temps (je cite habituellement le concile de Vienne; sommes-nous vraiment intéressés aujourd’hui par le financement de la prochaine croisade ou à savoir si nous devons brûler ou non les Templiers?) qui graduellement finissent par tomber dans ce bruissement de fond de l’Église et qui y sont mieux quand ils y sont laissés. Resquiescant in pace. Lire la suite

Êtes-vous inquiets? La Foi traditionnelle au temps du pontificat bergolien

Notre-Dame du Pilier, priez pour nous

Notre-Dame du Pilier, priez pour nous

Êtes-vous inquiets?

Avez-vous récemment été inquiets de la direction que prend le pontificat bergolien? Avez-vous lu les «dix commandements» (traduction française de Benoît et moi ici) du pape François? Vous n’en finissez plus de vous confondre en explications pour ces entrevues étranges avec l’athée Scalfari? Confus et frustrés (surtout si vous êtes un converti ou un reconverti à la Foi catholique) par les propos du Pape lors de sa visite privée très publicisée à une secte protestante?

Vous avez raisons d’être inquiets. Très dur pour un laïque traditionnel de perdre à chaque jour un peu plus de ce terrain sur lequel l’on défend la Foi traditionnelle et apostolique.  Lire la suite