Heure d’Adoration pour la vie dans le diocèse de Portsmouth ce jeudi

Son Excellence Mgr Philip Egan

Son Excellence Mgr Philip Egan

Alors que le Royaume-Uni débat de l’euthanasie, le projet de loi va maintenant être discuté à la Chambre des Lords, Mgr Philip Egan du diocèse de Portsmouth a décrété une heure d’Adoration du Saint-Sacrement ce jeudi pour avancer la cause de la vie. En effet, Son Excellence a demandé à son clergé de tenir une telle veillée pour la protection de la vie en Grande-Bretagne surtout à la lumière du débat sur l’euthanasie. L’heure d’Adoration se tiendra dans les églises de ce Diocèse du sud de l’Angleterre ce jeudi le 17 juillet.

Voici son appel à l’action et des extraits de son message dont la clarté et la véhémence feraient pâlir l’Assemblée des évêques du Québec: 

«Appel à l’action

2. J’exhorte le clergé et les gens de notre Diocèse, et toutes les personnes de bonne volonté, à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour résister à ce projet de loi avec sa trajectoire mortelle et morbide.» 

[…]

 Pourquoi comme catholiques nous nous opposons à ce projet de loi: le suicide est une grave offense contre Dieu.

7. Comme catholiques, la raison principale pour laquelle nous devrions nous opposer à ce projet de loi est que le suicide est une grave offense contre Dieu. Cela transgresse le Ve commandement,  »Tu ne tueras point » (Exode 20:13). La vie est un don de Dieu envers nous et Il est notre souverain Maître. Nous sommes obligés d’accepter le don de notre vie avec gratitude envers Lui et nous devons la préserver pour Lui et pour notre salut (Catéchisme de l’Église catholique, 2280 et suiv.). Nous sommes les intendants, pas les propriétaires de cette vie que Dieu nous a confiée. Il ne nous appartient pas de nous en débarrasser. Le suicide contredit les tendances naturelles de préservation et de perpétuation de la vie chez chaque être humain. Cela est gravement contraire à un amour de soi approprié. Cela blesse gravement les autres et laisse invariablement les proches avec un sentiment de dévastation, de culpabilité ou de colère. L’euthanasie offense l’amour du prochain, car elle brise les liens de solidarité avec la famille et la nation envers lesquelles nous avons des obligations. L’euthanasie augmente l’anxiété ressentie concernant la destiné surnaturelle du proche qui s’est suicidé. De plus, une coopération volontaire à un suicide est contraire à la loi morale et si ce projet de loi de suicide assisté est adopté, cela mettra plusieurs médecins dans un dilemme de conscience impossible. 

Légaliser le suicide assisté mènera à un effondrement catastrophique du respect de la valeur infinie de la vie de chaque être humain, peu importe sa faiblesse, sa vulnérabilité et son  »inutilité ». Cela se produit déjà sans doute grâce à la légalisation de l’avortement. La présente proposition suit la même logique.

La vie assistée, pas le suicide assisté: unissons nos souffrances à celles du Christ.» 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s