Nouvelle année jubilaire en l’honneur de saint Célestin V

Saint Célestin V, pape en 1294

Saint Célestin V, pape en 1294

Le pape François a déclaré en la place de la cathédrale d’Isernia (Italie méridionale) une année jubilaire en l’honneur de saint Célestin V (1215-1296), bref pape du XIIIe siècle. Cet homme dont la sainteté ne fut jamais questionnée (il était un ermite bénédictin) fut un pape qui n’accepta qu’avec une grande réticence les responsabilités du vénérable office et se révéla incapable de les assumer. Dans un geste sans précédent, il abdiqua et son successeur, Boniface VIII, lui refusa un retour à la vie érémitique; saint Célestin essaya de fuir à plusieurs reprises, sans succès, il mourut en garde à vue.

L’annonce de cette année jubilaire promulguée par le Pape est supposée mettre l’accent sur la miséricorde de Dieu, qui renouvelle le monde pour créer des structures et des conditions économiques plus équitables. Malheureusement, le pauvre saint Célestin V est encore incompris, jamais n’a-t-il défendu un changement de structure, que ce soit économique ou politique, pour un bien commun égalitariste. Ce fut un saint homme recherchant la solitude pour s’offrir en sacrifice vivant à Dieu. Toutefois, ce n’est pas la première fois que son nom est utilisé à tort; les Fraticelles, un mouvement franciscain hérétique le firent au XIIIe siècle.

L’agence de nouvelles Zenit a publié le texte de la promulgation et nous avons traduit en français deux paragraphes:

«Et cela me frappe toujours qu’avec leur grande compassion pour les gens, ces saints sentirent le besoin de donner aux gens la plus grande chose qui est: la miséricorde du Père, le pardon.  »Pardonnez-nous nos offenses comme nous pardonnons aussi ceux qui nous ont offensé ». Dans ces mots du Notre Père, c’est tout un plan de vie basée sur la miséricorde. La miséricorde, les indulgences, la rémission des dettes ne sont pas juste quelque chose de dévot, d’intimiste, un palliatif spirituel. Non! C’est une prophétie pour un monde nouveau, dans lequel les biens de la Terre et le travail sont distribués équitablement et personne n’est privée du nécessaire, parce que la solidarité et le partage sont les conséquences concrètes de la fraternité.

Voyez maintenant, le sens d’une nouvelle citoyenneté que l’on ressent fortement ici, sur la place de la Cathédrale, où nous parlons de la mémoire de saint Pietro del Morrone, saint Célestin V. Voyez l’actualité du sens de cette année jubilaire de Célestin, que je déclare ouverte dès maintenant et durant laquelle les portes de la Divine miséricorde seront largement ouvertes pour tous. Ce n’est pas un vol d’avion, ce n’est pas une évasion de la réalité et de ses problèmes; c’est une réponse de l’Évangile: l’amour comme force de purification des consciences, force de renouveau des relations sociales, force de planification pour une économie différente qui place la personne, le travail et la famille au centre plutôt que l’argent et le profit.»

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s