Le pontificat bergolien facilitant la réconciliation entre la FSSPX et Rome?

media-231326-2

Dans une entrevue à un magasine français relayée sur TradiNews, un prêtre sédévacantiste américain, M. l’abbé Anthony Cedaka énonce avec clarté le caractère paradoxal du pontificat du pape François et les conséquences que cela pourrait avoir pour la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX). Bien que nous ne partageons pas son point de vue sédévacantiste, sa réflexion ici n’est pas inintéressante.

Rares sont ceux qui pensent que la primauté de la pastorale sur le doctrinal chez le Pape puisse faciliter une réconciliation entre la FSSPX et Rome. En revanche, c’est cette absence de rigidité et une ouverture sans précédent aux groupes et sectes protestantes qui pourraient amener les différentes parties à un accord, plutôt une réconciliation sans accord.

Toutefois, nous tenons à apporter les mêmes réserves que nous avions apportées en mai lors de la controverse de la rencontre entre Mgr Fellay et le Pape à la Domus Sanctae Marthae. Nous disions à l’époque que «les deux inquiétants synodes, extraordinaire à l’automne, ordinaire en 2015, sur la famille qui selon la forte rumeur apporteront des changements  »pastoraux », aiguiseront la prudence de la FSSPX (et avec raison).»

Voici l’extrait de l’entrevue: Lire la suite

La réalité a rattrapé l’optimisme post-conciliaire à Montréal

Église Saint-Jude, avant et après Source: National Post

Église Saint-Jude, avant et après
Source: National Post

Un article du journal anglophone National Post, il est fait état de la transformation des églises catholiques vides et de leur seconde vie en tant que spa, salle de conférence ou encore centre d’entraînement. La réalité semble avoir – durement – rattrapée l’optimiste avec lequel l’aggiornamento conciliaire ouvrait ses bras pour embrasser le monde.

Avec quel empressement l’Église québécoise s’est-elle débarrassé de son rôle immense en éducation et en santé pour se contenter de vagues promesses du gouvernement laïcisant du Québec. Des ordres religieux entiers, actifs et dédiés à la fois à l’éducation et aux soins de santé des hommes aussi bien que de leurs âmes se sont effondrés après leur remplacement dans un premier temps par des aumôniers, qui sont vite disparus pour ainsi laisser place à des laïques qui eux aussi ont disparu dans les années 2000, remplacés par le nouveau cours d’éthique.

Lire la suite

À la défense du pape Benoît XVI et de la messe traditionnelle

well-done

Un des plus grands héritages de Benoît XVI fut l’émancipation de la messe traditionnelle et ainsi la restauration de la beauté au monde entier

[Par M. Michael Brendan Dougherty]

Il y a douze étés, j’entrai dans une petite église poussiéreuse dans un quartier polonais à Poughkeepsie, New York, que les Polonais avaient abandonné il y a très longtemps. C’était à environ 45 minutes de voiture de chez moi. Le vieil maître-autel en bois et le sanctuaire dans lequel il se trouvait n’avaient pas été rénovés, car étant classés trop historiquement importants par l’état de New York, pour endurer les changements à la mode dans les années 60, 70 et 80 en architecture ecclésiastique. Les gens de la place étaient un groupe hargneux, endurcis par les années de luttes entre leurs propres évêques et leurs prêtres. Certains furent rendus saints par ces luttes. D’autres étaient des conspirationnistes grognons. Quelques uns semblaient être au-dessus de tout cela. Je regardai les femmes, jeunes et vieilles, ajuster leurs mantilles sur leurs têtes et prier sotto voce. Je m’émerveillai au pieux silence des enfants. Quelques amateurs entonnèrent les chants grégoriens du jour alors que le prêtre offrit silencieusement et efficacement la vielle messe latine.

Il y a sept ans de cela cette semaine, le pape Benoît XVI m’offrait le soulagement de ma vie. Il déclara que ce que nous faisions était légal. Il affirma ce que nous nous disions alors que l’on nous chassait de cette paroisse, que cette forme du culte n’avait jamais été abolie et qu’elle ne devrait jamais l’être.  En cette date très annonciatrice du 7 juillet 2007 [07/07/07], Benoît XVI promulgua le document de Summorum pontificum qui émancipait cette Messe. En faisant cela, il établissait son héritage en tant que brave pape. Il rendit aussi un grand service à la culture et aux arts, au monde entier – même aux non-croyants.

Pourquoi cela importe-t-il aux non-croyants? Parce que la beauté est importante pour tous. En 1971, Agatha Christie, une non-catholique, était tellement effarée de la disparition de la messe traditionnelle et de l’effet que cela aurait sur la culture britannique qu’elle signa une pétition au pape Paul VI pour garder cette messe vivante. Un extrait de la pétition se lisait comme suit :  Lire la suite

Le «faux prophète» Enzo Bianchi nommé au Conseil pour l’unité des chrétiens

Enzo Bianchi

Enzo Bianchi

(Vatican) Le pape François a nommé un nouveau membre et consulteur au Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Personne n’avait considéré sérieusement la possibilité que le Pape argentin puisse nommer des catholiques traditionnels sur cet important conseil. Qu’Enzo Bianchi, prieur non-clérical de groupe œcuménique du «Monastère de Bose» qu’il a fondé, reçoive une telle faveur papale est vraiment stupéfiant.  Lire la suite

Appel de la FSSP pour une journée de prière le 1er août pour les chrétiens persécutés

saint_pierre_aux_liens

La Fraternité sacerdotale Saint Pierre (FSSP) lance un appel à tous ses apostolats à travers le monde pour observer la fête de Saint-Pierre-aux-liens (1er août) comme une journée de prière et de pénitence pour les chrétiens persécutés au Moyen-Orient.

Nous faisons aussi écho aux appels du blogue traditionaliste Rorate Caeli et demandons à tous les catholiques de bonne volonté, que vous vous considérez libéral, néo-conservateur, philo-tradi ou tradi tout court, de passer une heure en Adoration eucharistique avec Notre Seigneur pour implorer Sa miséricorde et Sa grâce pour nos frères chrétiens persécutés alors qu’ils font fassent à une destruction littérale en Irak et en Syrie et à un silence révoltant des médias occidentaux.

Voici l’appel de la FSSP tiré de son site international: Lire la suite

Un franc-maçon de Trois-Rivières excommunié par l’Église

la secte des francs-maçons
Le journal trifluvien Le Nouvelliste a rapporté la nouvelle de l’excommunication d’un ex-marguiller franc-maçon par l’évêque de Trois-Rivières, Mgr Luc Bouchard. Ce dernier est un évêque plutôt conservateur nommé en 2012 dans un diocèse ravagé par le modernisme, surtout par le laxisme de son prédécesseur, Mgr Martin Veillette, en la matière.

L’ex-marguillier, M. André Aubert était un franc-maçon notoire, ne voyant aucun problème entre sa soi-disant appartenance à l’Église catholique et à la franc-maçonnerie, bien que celle-ci ait été condamnée à maintes reprises par les Papes et les codes de droit canonique (1917 et 1983). Un ex-collègue marguillier de M. Aubert, M. André Lamy explique bien le laxisme de l’évêque «progressiste» précédent:  Lire la suite

«D’une seule voix» soutenons un film à propos de la Schola Sainte Cécile

Schola Sainte Cécile

La musique sacrée traditionnelle est un catéchisme spirituel. Là où les définitions dogmatiques, les catéchismes à questions-réponses et les encycliques définissent, modèlent l’intellect dans son approbation de la foi, la musique sacrée elle, véritable sorte de pontifex du cœur et de l’esprit, donne un mouvement ascendant à cet élan intellectuel, un élan qui permet de percevoir la beauté de la Vérité. La musique sacrée élève l’âme aux sphères spirituelles, à ces quasi nouveaux fonts baptismaux de l’esprit où se renouvelle notre amour du Christ, notre assentiment baptismal et notre persévérance jusqu’à la fin.

La Schola Sainte Cécile se dédie à cette mission d’élévation de l’âme en glorifiant le Christ par le biais de la musique sacrée traditionnelle. Dirigée par M. Henri Adam de Villiers, elle oeuvre à la paroisse Saint-Eugène-Sainte-Cécile de Paris. La Schola chante les plus beaux trésors du répertoire occidental (grégorien et polyphonique) lors de la messe célébrée selon le missel de 1962. Alliant excellence chorale et humanité, la Schola est un groupe duquel exulte le meilleur de la musique liturgique et fait découvrir à un large public le trésor que constitue la vie liturgique traditionnelle.

C’est de cette source féconde que naquit le projet d’un film sur la Schola Sainte Cécile. Touché par la beauté du chant de la Schola, le directeur du projet, M. Loïc Lawin des Films du Lutrin, décida de faire connaître à un public encore plus large la richesse de l’esthétique traditionnelle que dégage la Schola avec un film intitulé «D’une seule voix». Le tournage débutera en août de cette année pour être complété en début 2015 et sera suivi de la sortie du DVD du film.

Pour atteindre cet objectif, les Films du Lutrin et la Schola Sainte Cécile ont besoin de votre aide. Un campagne de financement participatif est en cours sur le site européen KissKissBankBank, équivalent du GoFundMe nord-américain. Tout don, aussi petit soit-il, aidera à réaliser ce projet admirable et à faire découvrir cette Schola qui incarne et préserve les trésors de la musique liturgique de notre patrimoine de la forme extraordinaire du rite romain.

Soutenons «D’une seule voix» la musique sacrée traditionnelle et son rayonnement en faisant un don à cette campagne de financement participatif en cliquant ICI.

Pour plus d’information consultez l’article à propos du projet sur le site de la Schola Sainte Cécile.