La crosse épiscopale dans sa giberne: carriérisme et curieuses nominations du pape François

Fabene-300x292

(Vatican) En mai 2013, le pape François désignait le carriérisme et la vanité comme «la lèpre de l’Église». En cette ère de programmation neuro-linguistique, tous et chacun se sentent compétents pour parler, mais alors…il semble que le pape François ne soit pas mal disposé à l’égard des promotions rapides et parfois inexplicables. Ceci n’est pas seulement vrai pour Battista Ricca, mais l’est aussi pour Francesca Chaouqui ou Vallejo Balda.

Marco Tosatti est préoccupé par deux des plus récentes promotions. Ces nominations sont plutôt difficiles à comprendre. L’une d’elles est la nomination de l’italien Fabio Fabene. Sa rapide ascension personnelle peut aussi être vue dans la perspective d’une «mise à jour» du pape François en vue du Synode des évêques comme une sorte de comité de participation. L’autre nomination est celle du brésilien Ilson de Jesus Montarini. Le pape François qui a confirmé le cardinal Ouellet dans ses fonctions de préfet pour la Congrégation pour les évêques a nommé Montarini comme secrétaire, un homme choisi personnellement par le Pape. 

La crosse épiscopale dans sa giberne

Par Marco Tosatti

«Tout soldat français porte dans sa giberne le bâton de maréchal de France». Une des plus fameuses citation de Napoléon qui pourrait, si vous inter-changé le bâton de maréchal pour celui d’évêque, aussi s’appliquer à la Curie du pape François.

Au cours des derniers jours, il a promu Fabio Fabene, le nouveau sous-secrétaire du Synode des évêques, au rang d’évêque. Une nomination qui ne manqua d’en surprendre plus d’un au sein de la Curie romaine. Il n’est pas commun pour un sous-secrétaire de devenir évêque. Une autre brusque décision est celle de l’élévation de Ilson de Jesus Montarini comme secrétaire du Saint-Collège, mais qui passa aussi en même temps de simple clerc secrétaire de seconde classe de la Congrégation pour les évêques au rang d’archevêque.

Les carrières éclaires trouvent selon certains, ceux qui connaissent bien le monde des palais du Vatican, leurs explications en la personne du cardinal italien Lorenzo Baldisseri, le secrétaire du Synode des évêques. Le Cardinal était auparavant nonce apostolique pour le Brésil avant d’être nommé secrétaire de la Congrégation pour les évêques par Benoît XVI et était du coup aussi secrétaire du Collège des cardinaux. Ici un groupe de gens ayant les mêmes intérêts et opinions fut formé. Ce groupe dont la tête dirigeante est le cardinal Baldisseri inclut aussi l’actuel secrétaire privé du pape François, Fabian Pedacchio de l’archidiocèse de Buenos Aires et grand ami de Montarini et arrive aussi Fabene. Ensuite, Jorge Mario Bergoglio devient Pape et maintenant nous assistons à l’émergence de ce groupe.

Source: Eponymous Flower
Traduction: Notions romaines

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s