Victimes d’abus sexuels appelant à stopper votre soutien à l’Eglise catholique: mauvaise solution

Le cardinal Mahoney de Los Angeles, un catholique libéral qui a étouffé les allégations d'abus sexuels

Le cardinal Mahoney de Los Angeles, un catholique libéral qui a étouffé les allégations d’abus sexuels

Dans une nouvelle publiée par le quotidien séculier La Presse, le président et des membres de l’association des victimes d’abus sexuels de prêtres, VASAM (Victimes d’abus sexuels au masculin), ont appelé à un boycott financier de l’Église catholique. Selon un communiqué envoyé à La Presse Canadienne, ils souhaitent voir les fidèles arrêter leur soutien financier à l’Église, que ce soit par le biais de la quête dominicale, de la dîme ou de dons. Ils tentent ainsi de faire pression sur l’Église, qu’ils qualifient «d’institution» qui n’en fait pas assez dans ce dossier. Ils écorchent au passage le «manque d’implication» du cardinal Lacroix.

Ces groupes de pressions, car cela est bien ce qu’ils sont, que souhaitent-ils accomplir?

L’Église n’est pas une «institution» tout court, comme VASAM et l’ONU voudrait nous faire croire. Elle n’est pas une ONG, un organisme de charité qui peut être soumis aux diktats des états séculiers, états qui se sont tous effondrés devant le regard de l’Église au travers de l’histoire soit dit en passant. Par contre, ces prêtres sont citoyens de pays et doivent être jugés pour les crimes qu’ils pourraient avoir commis, c’est l’évidence même.

Ces prêtres qui ont commis des abus sexuels s’exposent à un terrible jugement, un jugement bien plus terrible de par les circonstances entourant les atrocités commises: abus de pouvoir, scandale, trahison de la mission du Christ. Nous leur souhaitons de bonnes confessions avant leur dernier souffle pour qu’ils puissent sauver leurs âmes.

Néanmoins, le catholique en communion avec l’Église du Christ a l’obligation morale de pourvoir aux besoins de l’Église. Cela se traduit dans la réalité par des dons à la quête dominicale paroissiale et par la dîme. Cela fait partie des moyens d’expressions de sa foi, contrairement à ce que croit VASAM. Le Christ, qu’ils aiment invoquer pour le différencier de l’institution divine qu’Il a fondée, a expliqué que donner est plaisant à Dieu (cf Marc 12:43-44). En revanche, le bon catholique a le droit de soutenir financièrement les congrégations religieuses ou institutions (séminaires, sociétés pour les pauvres, confraternités) qu’ils souhaitent voir fleurir ou encourager. Donnez plus à l’Église et donnez au bon endroit, là où votre don peut faire avancer la tradition.

Ce dossier est extrêmement sensible de par la nature des crimes commis. Nous avons hésité avant de plonger dans la mêlé. Nous ne pouvons que recommander à vos prières et les victimes de ces crimes atroces et oui aussi, car ils sont bien humains, les prêtres criminels.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s