Réaction de Mgr Campbell à la fermeture de Protect the Pope

S.E. Mgr Michael Campbell, évêque de Lancaster (R.-U.)

S.E. Mgr Michael Campbell, évêque de Lancaster (R.-U.)

Mgr Michael Campbell, évêque de Lancaster en Angleterre, a décidé de réagir publiquement à la controverse entourant la fermeture du blogue Protect the Pope tenu par M. le diacre Nick Donnelly. L’évêque, dans une déclaration qui se veut la dernière sur le sujet, rejette l’accusation selon laquelle il aurait demandé la fermeture du blogue du diacre Donnelly.

Néanmoins, sa réaction nous semble une habile entourloupe: l’évêque interdit à son diacre blogueur de viser des individus, individus qui ne se gênent pas pour dénigrer l’Église. On ne peut évidemment pas réagir à un autre invisible, sans le nommer; comment les Pères de l’Église auraient-ils dénoncé les hérésies (arianisme, montanisme, sabellianisme, etc.) des premiers siècles; hérésies qui souvent portaient le nom de leur hérésiarque? De plus, selon Mgr Campbell, le clergé peut exprimer des hérésies si elles ne visent pas d’individu en particulier, car c’est bien leurs opinions personnelles.

Voici quelques extraits de la longue réplique de Mgr Campbell:

«Protect the Pope a rencontré beaucoup de succès en ce temps là [de la visite du pape Benoît XVI] en articulant une solide défense du ministère pétrinien, de l’Église catholique et de ses enseignements contre certains militants anti-catholiques et anti-religieux. Toutefois, au cours des dernières années, Protect the Pope apparaît avoir changé son objectif de défense des enseignements de l’Église contre ceux à l’extérieur de celle-ci vers une soi-disant dissidence au sein de l’Église. Avec ce changement de cap, Protect the Pope en est venu à se considérer comme le «chien de garde» des écrits et des paroles d’individus, c’est-à-dire d’évêques, de membres du clergé, de théologiens en Angleterre, au Pays de Galles et à travers le monde catholique. 

[…]

Il est de mon avis que des évêques, des prêtres et des diacres de l’Église, personnes ordonnées et «publiques», sont libres d’exprimer leurs opinions personnelles, mais jamais de manière à créer des divisions au sein de la communauté notamment par le biais de mises au défi personnelles et ad hominem. Je sentai que de plus en plus, Protect the Pope, dont la rédaction relevait d’un homme ayant une fonction publique et ecclésiastique (un diacre ordonné), avait parfois pris cette approche dans ses billets, mais l’avait aussi permise en donnant une plateforme en ligne à ceux qui commentent. 

[…]

À plusieurs reprises, je demandai au diacre Nick, par le biais de mon personnel, que Protect the Pope continue son bon travail de promotion et d’enseignement de la foi catholique, mais d’avoir la prudence de ne pas s’en prendre aux individus au sein de l’Église qui ont des opinions divergentes par des mises au défi personnelles et ad hominem. Malheureusement, il ne se fit pas à l’idée. En conséquence, et comme dernier recours, j’exigeai, lors d’un entretien personnel avec le diacre Nick Donnelly le 3 mars 2014, qu’étant son évêque, qu’il «marque une pause» de toute publication sur Protect the Pope pour qu’il entame une période de réflexion et de prières à propos de son rôle comme clerc vis-à-vis Protect the Pope et de ses responsabilités envers l’unité, la vérité et la charité. Le fait que cette décision et notre entretien personnel furent rendus publiques sur Protect the Pope et ensuite mal interprétés par des tierces personnes est très regrettable. En fait, de nouveaux billets furent publiés sur le site après cette date, le site étant administré et modéré lors de cette période par la femme du diacre Donnelly, Martina. 

Le 13 avril 2014, le diacre Nick a fait la requête écrite de pouvoir recommencer à publier le lundi 21 avril 2014. Je n’ai pas accepté cette requête, car la période de discernement n’était pas encore terminée. Encore une fois, le fait qu’on me força à prendre cette décision et qu’elle fut mal interprétée et ensuite rendue publique en ligne, et mal communiquée par divers médias et blogues, qui clamaient que j’avais effectivement «fermé», «supprimé», «bâillonné» Protect the Pope, fut regrettable et ne représente pas la situation réelle. Pour être clair:

 

Advertisements

Une réflexion sur “Réaction de Mgr Campbell à la fermeture de Protect the Pope

  1. Ping : Notions romaines | Déclaration du diacre Donnelly concernant la réaction de son évêque

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s