Clarification du président de la Conférence des évêques du Nigéria à propos du «qui suis-je pour juger?»

S.E. Mgr Ignace Kaigama, président de la CECN

S.E. Mgr Ignace Kaigama, président de la CECN

Un des dommages collatéraux du flou communicationnel en matière de doctrine de la part du Vatican, est que des évêques doivent défendre les positions traditionnelles au sein même de l’Église. Cela occasionne aussi un certain malaise pour le travail d’évangélisation surtout au sein des sociétés qui défendent encore les mœurs traditionnels.

Dans une nouvelle du Catholic News Service of Nigeria, relayée par Rorate Caeli, le président de la Conférence des évêques catholiques du Nigéria (CECN), Mgr Ignace Kaigama, a dû clarifier les positions traditionnelles de l’Église sur les sujets du mariage et de l’homosexualité, surtout à la lumière des paroles ambiguës du Saint-Père notamment le fameux «qui suis-je pour juger?». Voici quelques extraits: La position de l’Église catholique au Nigéria concernant les unions de personnes de mêmes sexes et d’autres vices moraux est en harmonie avec l’Église universelle et en conformité avec la doctrine sociale de l’Église, déclara le président de la Conférence des évêques catholiques du Nigéria, Son Excellence Mgr Ignace Kaigama. 

Mgr Kaigama qui donna cette clarification dans son discours d’ouverture de la première réunion plénière de l’année de la Conférence des évêques catholiques du Nigéria, affirma: «c’est une généralisation facétieuse et erronée que de penser qu’en résistant au  »mariage » gai nous différons de notre Pape qui a dit:  »si une personne est homosexuelle et cherche Dieu, qui suis-je pour juger? »». L’Archevêque continua: «notre compassion pour les faibles, les marginalisés et ceux qui souffrent de discrimination est inébranlable et sans compromis.»

[…]

Le métropolitain de la province du Jos ajouta: «nous sommes en faveur de la promotion et la protection des droits humains qui sont en accord avec nos valeurs religieuses et culturelles. Légaliser le  »mariage » homosexuel ouvrira la porte à tant d’autres questions morales qui pourraient sérieusement compromettre notre culture africaine et porter ombrage à nos efforts d’évangélisation au Nigéria.»

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s