Benoît XVI écrivit une critique de l’entrevue du Pape François

S.S. Benoît XVI

S.S. Benoît XVI

Le Pape émérite Benoît XVI écrivit un commentaire critique détaillé sur l’entrevue controversée donnée le 19 septembre 2013 par le Pape François au magasine jésuite Civiltà Cattolica. 

Cette information fut rendue publique par le secrétaire personnel de Benoît XVI et préfet de la Maison pontificale, Mgr George Gänswein dans le cadre d’une émission du canal ZDF commémorant le premier anniversaire de l’élection du Pape François. Le commentaire se compose de quatre pages de remarques critiques concernant l’entrevue. Le Pape François lui-même expliqua à cette époque qu’il ne prenait pas position à propos de l’avortement et du mariage gai: «Nous ne pouvons pas toujours nous préoccuper des questions d’avortement, de mariage homosexuel et de contraception. Nous ne pouvons pas.» 

Parmi les omissions enthousiasmées concernant l’athée Eugenio Scalfari sur la question de la conscience personnelle comme étant l’autonomie de la conscience, le Pape déclara affirmativement: «Écouter la conscience et lui obéir signifie en fait de choisir quelque chose reconnu comme étant bien ou mal [par la conscience]. Et de cette décision découle le caractère bon ou mauvais de nos actions.»

Quand le Pape François donna une copie du magasine jésuite à Benoît XVI,l’entrevue avait déjà été publiée. Benoît XVI entreprit d’écrire une analyse critique de l’entrevue et envoya une copie du commentaire critique de «pape à pape», un total de quatre pages avec des commentaires «intéressants». Quelles furent les critiques adressées par le Pape Benoît XVI au Pape François, elles ne sont «évidemment» pas connues de Mgr Gänswein.

Voici ce que dit Mgr Gänswein dans l’entrevue télévisée à ZDF:

«Quand le Père Spadaro eut donné la première copie du livret de l’entrevue au Pape François, ce dernier la rendit et me dit que je devrais la transmettre au Pape Benoît XVI et il ajouta«vous verrez la première page après la table des matières est vide parce que le Pape Benoît devrait y écrire toutes ses critiques quand il la lira et alors faites moi la parvenir ou venez me la porter», et je la retourne, pardon, non plutôt je l’apporte au Pape Benoît et je répéta alors ce que le Pape François m’avait dit. «Vous voyez Saint-Père», je dis, «il y a une page vide et il y a un espace pour toutes considérations, suggestions ou critiques et je retournerai la copie du livret au Pape François». Trois jours plus tard, il me dit, «voici j’ai quatre pages, bien sûr pas tapées à la main, mais dictées à une sœur dans une lettre; donnez, s’il vous plait, ceci au Pape François.» Il a fait ses devoirs. Alors il dit qu’il a lu la copie et qu’il accomplit la requête de son successeur […] et il a fait quelques commentaires sur des déclarations ou des questions spécifiques, en voulant dire que, peut-être qu’il aurait ajouté quelque chose de plus à certains endroits. Bien sûr, je ne dirai pas ce que cela était, mais c’était intéressant.»

Source: Eponymous Flower
Traduction: Notions romaines

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s