Un nouvel ordre religieux masculin enseignera la liturgie romaine en Californie

Les Pères Homick, CSJ et Perrone, CSJ

Les Pères Homick, CSJ et Perrone, CSJ

[Par Mme Roseanne T. Sullivan]

Dans un développement fascinant sur la côte ouest américaine, un nouvel ordre religieux basé à San Francisco, les Contemplatifs de Saint-Joseph (CSJ), a entrepris une nouvelle tâche.

Mgr Salvatore Cordileone, archevêque de San Francisco, a demandé au fondateur de l’Ordre, le Père Vito Perrone, et au Père Joseph Homick d’enseigner aux autres prêtres comment célébrer à la fois la messe traditionnelle et la nouvelle messe avec révérence, solennité et avec du chant grégorien. 

De plus, ils offriront de la direction spirituelle aux prêtres de même que des retraites sur la prière contemplative et d’autres sujets.

Se préparer pour leur tâche

En effet, les deux prêtres ont été très occupés. Ils ont commencé à apprendre à dire la messe traditionnelle en juillet 2013 à l’église Sainte-Marguerite à Oakland avec l’aide du chanoine Olivier Meney de l’Institut Christ-Roi Souverain Prêtre. Ce dernier est le délégué épiscopal pour la messe traditionnelle dans le diocèse d’Oakland.

Ils avaient déjà commencé à étudier comment chanter l’Office divin, aidé par William Mahrt, un professeur à l’université Stanford en musique médiévale et musicologie et aussi chef de chœur de la chorale de Ste-Anne. Le professeur Mahrt conduisait toutes les deux semaines de Palo Alto jusqu’à leur monastère à la paroisse Mater Dolorosa, dans San Francisco-Sud. En juin 2013, les deux prêtres ont commencé l’étude du latin avec Stephen Cordova, un latiniste et médiévaliste à San Francisco.

Le Père Perrone, CSJ, célébrant sa première messe traditionnelle

Le Père Perrone, CSJ, célébrant sa première messe traditionnelle

Le 19 janvier 2014, le Père Perrone a célébré sa première messe traditionnelle publique en l’église Mater Dolorosa. Les Pères Perrone et Homick vont continuer à dire la messe traditionnelle les dimanches à 17h00 et du lundi au vendredi à midi.

La fondation d’un nouvel ordre

Le Père Perrone, qui fut ordonné prêtre dans l’archidiocèse de San Francisco en 2001, a fondé l’Ordre en la Solennité de Saint-Joseph, le 19 mars 2009. Le Père Homick fut ordonné en 1991 dans le rite byzantin et fut Père abbé pendant 12 ans au Monastère byzantin et ukrainien catholique Mont Thabor de Redwood Valley, Californie, avant de joindre l’Ordre. Le 15 août 2013, l’Ordre fut érigé comme «association publique et cléricale de fidèles chrétiens». Ce décret accorde une reconnaissance aux CSJ à travers les États-Unis.

Comme contemplatifs qui combinent une profonde vie de prières et un apostolat actif, les prêtres affirment qu’il y a «un besoin vital de trouver une balance entre les deux». Ils comptent sur les grâces spirituelles provenant de leur cinq heures de prière contemplative pour soutenir leur apostolat actif.

La nouvelle se répand à propos des Contemplatifs de Saint-Joseph. Au cours des trois derniers mois, neuf hommes se sont renseignés à propos d’une possible vocation et trois ont rempli les critères initiaux pour la retraite de discernement.

Reconnaissance par Rome

L’opportunité que représente l’établissement d’un nouvel ordre religieux dans l’Église catholique ne se présente pas très souvent. La prochaine étape – celle de la reconnaissance par Rome – ne se produira pas de sitôt. Une communauté ne peut être approuvée par Rome avant qu’elle ne connaissance 25 années de croissance.

«Nous ne nous attendons pas à voir cela arriver», a dit le Père Perrone. «Nous serons comme Moïse», a renchérit le Père Homick, ajoutant que se seront probablement d’autres hommes qui entreront cette «terre promise» des 25 ans de croissance et de la reconnaissance des CSJ comme ordre religieux par Rome.

Les Contemplatifs de Saint-Joseph : matures, fidèles et loyaux au Magistère

Le Père Vito Perrone, CSJ

Le Père Vito Perrone, CSJ

«Nous recherchons des hommes qui ont un appel à la prière contemplative et qui sont capables de vivre le silence, mais aussi capables de servir», a observé le Père Perrone.

«Nous croyons que cela est une grande vie pour des hommes qui veulent connaître Dieu et qui ont un appel à la prière et à servir l’Église. C’est une période emballante pour joindre les CSJ, alors que nous pouvons utiliser les talents de chaque personne.»

Parce que la Communauté est si nouvelle et dans un processus de structuration graduelle, les nouveaux membres «ont une occasion exceptionnelle de faire grandir, développer et fleurir leur personnalité.»

Le Père Perrone espère aussi que plusieurs de ceux qui joignent l’Ordre «soient appelés à la prêtrise.»

Pour contacter les Contemplatifs de Saint-Joseph, cliquez ici.

Source : Regina Magazine
Traduction : Notions romaines

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s