Un Jésuite justifie l’avortement; ni l’Ordre, ni Rome n’interviennent

Le Père Masiá, SJ Source: Eponymous Flower

Le Père Masiá, SJ
Source: Eponymous Flower

Le jésuite espagnol et bio-éthicien Juan Masiá Clavel a encore défendu le meurtre d’innocents enfants non-nés. Depuis des années, le Père Masiá a distingué entre «avortement et avortement». «Il y a des situations où il est irresponsable de ne pas conduire un avortement», a-t-il écrit sur son blogue au jour de l’An et dont le blogue est connecté au quotidien espagnol El Pais. Ses critiques l’accusent d’être un apologiste de l’avortement; tout le monde connaît ses positions, mais personne n’agît.

Malgré que le Père Masiá parle de cas extrêmes, le contexte de ses Discours sur l’avortement servent aussi à la justification de l’infanticide prénatal. Voilà ce qui explique les critiques récentes d’Info Catolica et du blogueur espagnol et historien de l’Église, Francisco de la Cigona, à propos du plus récent billet publié par le Père Masiá. Cette prise de position arrive au même moment où le débat sur l’avortement en Espagne a été ravivé par le gouvernement avec un nouveau projet de loi. Le Père Masiá a écrit qu’il y a dans ce débat deux «vues extrêmes et opposées» en Espagne et qu’on ne peut considérer ni l’une ni l’autre comme étant «valide». Ainsi, le Jésuite relativise la position catholique du droit à la vie et place la culture de la mort sur un pied d’égalité avec la culture de la vie comme étant «neutre et équivalent». 

«Juan Masiá est toujours un prêtre catholique et un membre de la Société de Jésus»

«Ce qui est le plus terrible c’est que ces déclarations ne sont pas nouvelles. Elles ont été répétées par les Jésuites pendant des années et ils n’ont jamais été contredits. Ainsi, plusieurs d’entre eux pensent que c’est l’enseignement de l’Église», a dit de la Cigona.

Info Catolica a écrit: «au moment de mettre sous presse le 2 janvier 2014, le Père Juan Masiá Clavel est toujours un prêtre catholique et un membre de la Société de Jésus.» Au sien de l’Ordre et à Rome, «il est connu exactement» ce que fait et dit le Père Masiá, mais ni le supérieur général, le Père Adolfo Nicolas, ni une commission pontificale romaine ne veulent s’impliquer. […]

Source: Eponymous Flower
Traduction: Notions romaines

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s