Mince victoire pour un prêtre de Sherbrooke

Armoiries de l'archidiocèse de Sherbrooke

Armoiries de l’archidiocèse de Sherbrooke

Un article de La Presse a rapporté qu’un arbitre du travail a donné gain de cause à un prêtre de l’archidiocèse de Sherbrooke, Québec contre son ancien employeur, le CHUS (le Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke). L’Hôpital avait congédié l’abbé François Paré en début 2012 après avoir intercepté une intention de prière laissée dans une boîte dans la chapelle de l’institution.

L’ingérence de la chef d’équipe de travail a été dénoncée par l’arbitre de travail. En effet, la persécution de la part de la fonctionnaire est typique de l’attitude de suspicion et d’ingérence des bureaucraties libérales et «tolérantes» et alla aussi loin que la consultation d’experts en calligraphie pour identifier l’écriture de l’abbé Paré.

Mince victoire pour le prêtre qui dût se battre pour reconnaître cette intrusion à la vie privée. Selon le site de l’archidiocèse, l’abbé Paré a été nommé vicaire de la paroisse Coeur-Immaculée de Marie à Asbestos en mai 2012.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s